Bateaux du port du village de Marsaxlokk, Malte
Malte

Sous le soleil de Malte en hiver

« Malte est un morceau d’Afrique, et elle est en Europe. Elle est en Orient et elle est d’Occident. » Ce sont les mots de Daniel Rondeau, Académicien, écrivain et ancien Ambassadeur de France à Malte qui résume peut-être le mieux ce pays. Au large de la Sicile et de la Tunisie et à la confluence des civilisations méditerranéennes, Malte est une Nation qui a su se construire de toutes les richesses de ceux qui ont longtemps, et à plusieurs reprises, voulu la prendre.

Que vous soyez passionné d’art et d’histoire, friand de repos en bord de mer, adepte de randonnée ou de plongée, Malte fait valoir de sacrés atouts pour attirer les voyageurs. Et c’est à l’occasion d’un week-end de trois jours en février 2022 que nous avons emmené un couple d’amis avec nous à sa découverte. On vous emmène sous le soleil de Malte ?

Un peu d’Histoire de chevaliers et d’Inquisition

Plus petit pays d’Europe avec 525 000 habitants, densité équivalente à une ville comme Lyon, Malte n’est indépendante que depuis 1964 après plus de 150 ans de domination britannique. Elle conserve notamment de cet héritage, la conduite à gauche et l’anglais comme seconde langue officielle du pays.

Malte, c’est une grande Histoire avec les chevaliers de l’ordre de Malte et l’Inquisition. Petit point rapide pour bien comprendre de quoi on parle.

  • L’ordre de Malte, est un ordre hospitalier et militaire catholique créé à Jérusalem vers 1080. Il avait pour mission d’évangéliser et de combattre les Protestants et les Ottomans. Composé principalement d’aristocrates chevaliers, l’ordre à fait régner pendant trois siècles la chrétienté en Méditerranée. Aujourd’hui l’ordre de Malte est une association humanitaire et caritative internationale.
  • L’histoire de l’Inquisition à Malte s’étend de la fin du Moyen Âge à 1798, date de l’arrivée des troupes napoléoniennes sur l’île. Comme dans d’autres pays, elle agissait par la force et par la peur pour réprimer les déviances non conformes à la doctrine catholique. Elle a contribué à profondément ancrer Malte dans la tradition chrétienne. De cette période, vous pouvez visiter le Palais de l’Inquisiteur à Birgù. L’Inquisiteur était une sorte de juge et de gardien des principes religieux aux pouvoirs énormes.

Malte, c’est aussi pendant la Seconde Guerre Mondiale, le pays le plus bombardé en raison de sa position stratégique entre Alliés et forces de l’Axe. Un musée à Birgù se visite sur cette histoire avec la mise en abîme de la cité souterraine d’abris anti-bombes de l’île.

Quand et comment découvrir Malte ?

Vous pouvez facilement y passer un week-end prolongé comme une semaine. Au milieu de la mer Méditerranée, les hivers sont doux et les étés très chaud. Nous avons privilégié un week-end de février pour apercevoir le ciel bleu et le soleil qui nous manque cruellement à Paris en hiver. Evidemment, nous n’avons pas tenté la baignade, mais se balader sans veste, c’est ça le vrai bonheur ! Voyager à Malte en hiver, c’est aussi découvrir une île toute en verdure, ce qui lui offre un visage différent.

Il faut compter 2h45 de vol depuis Paris pour vous rendre à Malte avec la compagnie nationale Air Malta. Sur place, on vous conseille de louer une voiture pour sillonner l’île. Tous les loueurs sont présents à l’aéroport et vous pouvez facilement réserver à l’avance en ligne.

Pour loger, on vous conseille La Valette ou les Trois-Cités car c’est bien ici tout le charme de l’île. Nous avons séjourné chez Wendy dans une maison traditionnelle et typique sur le port de Kalkara. Une pépite (oui, une pépite) dénichée sur Airbnb.

Si nous avions eu une journée de plus, nous en aurions profité pour nous rendre sur l’île de Gozo, accessible en bateau depuis le Nord de l’île.

Votre séjour à Malte avec les conseils précieux d’Authentik Malta

Si vous souhaitez optimiser votre temps avec un séjour clé en main ou tout simplement vous laisser porter pour une journée, on vous recommande les services d’Authentik Malta. Sandra, franco-maltaise, a monté son agence francophone qui organise des séjours sur-mesure, des visites guidées et des circuits hors des sentiers battus à Malte. Sandra nous a accompagné une matinée pour nous parler de son île natale et nous faire découvrir un petit village hors des sentiers battus Kirkop puis la ville de Mdina. N’hésitez pas à faire appel à elle pour votre prochain voyage 😉 .

La Valette, cité d’art et d’Histoire

Capitale de l’ordre de Malte, La Valette est bâtie sur un éperon rocheux entouré d’eau et abrité par les Trois-Cités qui sont juste en face. Ce qui nous a immédiatement frappé, ce sont les impressionnantes fortifications en pierre calcaire qui entourent la ville. Cela lui confère un charme fou et une homogénéité architecturale rare pour une capitale. Vous y ajoutez, d’anciennes auberges de chevaliers, des ruelles bien pentues, de belles maisons maltaises à bow-windows et vous tombez sous le charme. La Valette, c’est un coup de coeur pour une architecture forgée par des siècles d’Histoire et presque intacte.

Si, comme nous, vous logez sur les Trois-Cités, prenez le petit bateau traditionnel pour rejoindre en moins de 10 minutes, le bas de la Valette. Comptez 2€/pers/trajet.

Que faire à La Valette ?

D’abord, perdez-vous dans les ruelles pentues pour découvrir l’architecture typique de la ville. Rien que là, vous serez sous le charme. Puis, visitez un Palais ou une maison maltaise. Le plus beau est le Palais des Grands-Maîtres, actuel bureau du Président de la République. Malheureusement, il était fermé pour de gros travaux de rénovation en ce début 2022.

Nous avons donc choisi de visiter la Casa Rocca Piccola. Une maison de plus de 50 pièces construite en 1580, toujours habitée aujourd’hui par l’une des plus vieilles familles de Malte. La visite de 45 min est guidée en anglais. Elle commence dans le patio où Kiku, un perroquet bleu et jaune qui y a élu domicile vous accueille. Vous passerez ensuite dans différentes pièces d’apparats et dans une chapelle construite dans une pièce de la maison. La visite vaut vraiment le coup d’oeil pour appréhender ce qu’était une maison de chevalier aristocrate.

Pour entrer dans La Valette, empruntez la City Gate, la porte majestueuse et continuez le long de Republic Street. Au fond, des arches et des colonnes anciennes ressemblent à des vestiges de temple antique. Vous êtes devant l’ancien Opéra Royal, détruit en 1942 par les bombardements, devenu un théâtre en plein-air le Teatru Rjal. On a eu un coup de coeur pour ce lieu où on aurait adoré profiter d’un spectacle.

En fin de journée, au moment du coucher de soleil, rendez-vous au jardin d’Upper Barrakka. C’est ici que les canons tirent à midi pile chaque jour des coups de canon. Le jardin offre une vue magnifique et dégagée sur les Trois-Cités.

Nos trois bonnes adresses pour manger à La Valette

  • Trabuxu : littéralement le « tire-bouchon » en français, un bar à vin qui propose une cuisine maltaise et italienne de très bonne qualité.
  • La Pira Maltese Kitchen : un restaurant familial en plein coeur de ville qui propose des spécialités maltaises. Le service est long mais gage de qualité et de fait maison. Mention spéciale pour les moules et le lapin en ragoût.
  • Legligin : adresse exceptionnelle pour ce restaurant / bar à vin qui n’a pas de carte et qui propose un menu unique de spécialités maltaises en 7 plats pour 35€. Nous y avons passé une soirée mémorable. Un énorme coup de coeur. Réservation obligatoire car l’adresse est bien connue des locaux.

Les Trois-Cités, le joyaux de Malte

De l’autre côté de La Valette, les Trois-Cités sont formées par Birgù, Isla et Bormla. Un ensemble fortifié sur 5 km. Nous avons exploré Birgù plusieurs fois car juste à côté de notre logement à Kalkara. C’est aussi l’une des Trois-Cités, la plus intéressante. C’est ici que l’ordre de Malte s’est établi en arrivant sur l’île, avant même de faire construire La Valette et d’en faire la capitale.

A Birgù, flânez dans les ruelles entrelacées et découvrez les vieilles auberges qui accueillaient les chevaliers. Une jolie petite boutique d’artisanat local à vous recommander : Find the Door au 27 Tramuntana.

Au bout de la péninsule, vous ne pourrez pas louper, le fort Saint-Ange, un monument au rôle défensif durant le Grand Siège. (Le Grand Siège de Malte a été mené par les Ottomans en 1565 pour prendre possession de l’île et en chasser l’ordre. C’est une énorme défaite pour les Ottomans qui ne viennent pas à bout de la résistance des chevaliers).

La ville accueille sur son port de gros yachts, un petit côté Saint-Trop’ qui ne trompe pas car les deux communes sont jumelées.

Mdina, la ville musée au coeur de l’île

Située au coeur de l’île à 200 m d’altitude, on aperçoit Mdina de loin. Longtemps capitale de Malte du tempszussi des chevaliers, Mdina est une ville musée magnifique et pleine d’histoire. Nous l’avons découverte avec Sandra d’Authentik Malta lors d’une belle matinée ensoleillée. La ville toute en pierre calcaire se sublime d’une couleur chaude dès que le soleil se reflète sur les façades. Il faut prendre le temps d’y flâner au fil des ruelles qui s’entrelacent.

Découvrir Kirkop, un village traditionnel

C’est aussi avec Sandra que nous avons découvert Kirkop. C’est une première approche du village traditionnel maltais avec l’église en son centre. Chaque village maltais organise une fête par an pour le Saint patron de son église. Ce temps fort de la vie des habitants s’organise d’une année sur l’autre en fanfare. Si vous visitez Malte en été, vous trouverez une fête presque chaque jour avec le 15 août comme point d’orgue à l’occasion de la Sainte Marie.

C’est dans ce village que nous avons dégusté les pastizzi, des encas qui se mangent à toute heure. Ce sont des petits feuilletés fourrés à la ricotta ou aux petits pois. Une belle découverte culinaire !

Acheter son poisson à Marsaxlokk

Petit village de pêcheurs au Sud Est de l’île, Marsaxlokk est en émulation le dimanche matin lors de son marché aux poissons. Si vous y êtes à un autre moment, plusieurs poissonneries d’un très bon rapport qualité/prix sont dans la rue juste derrière le port. C’est là que nous avons trouvé un très beau bar sauvage pour le barbecue du soir même.

C’est du côté de l’eau qu’il faut regarder pour découvrir des luzzu, des bateaux colorées caractéristiques du coin avec l’oeil peint sur la proue pour chasser le mauvais sort.

Au bord de la petite crique de Peter’s Pool

Quel sublime paysage où la mer d’un bleu turquoise a sculpté la roche blanche. Une véritable image de carte postale pour cette piscine naturelle dans laquelle nous aurions volontiers plongé. Nous étions seules sur place mais mon petit doigt me signale que l’été (et à fortiori le week-end) c’est bondé !

Blue Grotto et les falaises de Dingli

Nous voilà au Sud de Malte au coeur des sites naturels préservés. On commence par la Blue Grotto, la grotte bleue que nous avons découvert depuis le point de vue en bord de route. Ici, l’eau est turquoise et translucide. En été, ce sont des dizaines de bateaux qui l’abordent et permettent aux visiteurs d’y plonger. Un très bel endroit qui s’apprécie quand les rayons du soleil entrent dans l’eau.

Pour déjeuner, allez à Lapsi au bord d’une petite crique. Quelques restos avec jolie vue mer. On aurait aimé tester le Carmen’s Bar qui nous avait été conseillé, mais raté sans réservation !

À l’heure du coucher de soleil, on se rend sur les falaises de Dingli, qui, à 250 m d’altitude sont le point culminant de l’île. Très joli point de vue.

Quelques réserves …

Nous avons été charmées par La Valette que l’on donne souvent comme la plus belle capitale de la Méditerranée mais avons été peu conquises par l’île. Depuis son entrée dans l’Union Européenne, beaucoup de nouveaux habitants sont arrivés à Malte. L’expansion galopante et les constructions modernes viennent dénaturer les paysages naturels. Il y a des grues partout, des constructions d’immeubles avec des pignons aveugles tous moches. Nous qui aimons et recherchons l’authenticité pendant nos voyages, nous avons été un peu déçues. Le fait d’avoir en tête des séjours en Italie ou en Grèce y est aussi pour beaucoup j’imagine. On croise fort les doigts pour que Malte se ressaisisse et protège son patrimoine d’une grande valeur !

Un autre sujet sensible que nous voulions aborder

En tant que voyageuses et blogueuses, nous nous obligeons à un devoir de conscience et de respect de nos valeurs quand nous choisissons une destination. Un mot donc sur l’assasinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia en 2017 à Malte. « L’enquête de trop » sur la corruption du pays autour de la construction d’une centrale électrique lui aurait coûté la vie. L’affaire a ému toute la communauté et mis en lumière des soupçons de corruption à la tête de l’Etat. Le Premier Ministre de l’époque a été obligé de démissionner. À La Valette, juste à côté de la Cour de Justice, un mausolée rend hommage à la journaliste. Un sujet hautement sensible qui me tenait à coeur d’aborder.

La Valette est une capitale magnifique qui mérite qu’on l’a découvre le temps d’un week-end prolongé sous le soleil de Malte.

Nous remercions Sandra de Authentik Malta pour la matinée que nous avons passé avec elle à la découverte de Kirkop et Mdina.

close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: