Un long week-end à Barcelone : art et gastronomie

Les célèbres courbes du Parc Guell de Gaudi à Barcelone

Barcelone en 4 jours.

Depuis plusieurs années, influencée par L’auberge Espagnole ou encore Vicky Cristina Barcelona, Charlotte veut découvrir Barcelone. Ses tapas, sa musique, son ambiance, ses artistes et son soleil. Mars 2016, 1 anniversaire, 25 bougies, 2 billets d’avion : merci Marie-Catherine !

Du 4 au 8 mai 2016, direction l’Espagne pour un long week-end de 4 jours à Barcelone. Nous décidons d’arriver la veille du premier jour pour profiter pleinement de notre escapade. 23h20 : nous prenons l’Aérobus, un moyen très facile et accessible pour rejoindre le centre-ville (20,40€ pour deux allers-retours).

Nous voilà dans le logement où nous avons loué une chambre AirBnB. Très sympa ! Mais mauvaise surprise… L’appartement étant en plein cœur du centre de Barcelone, dans un quartier piéton, il était plus que bruyant.

 

Jour 1 : Mercat de la Boqueria • Parc Güell • Sagrada Familia

Réveil tonitruant au marteau piqueur (oh joie !), nous partons pour notre première journée Barcelonaise. Pas question de changer les bonnes habitudes, pour découvrir un pays ou une ville, nous commençons par sa gastronomie ! A deux pas de notre logement, le cœur de Barcelone : le Mercat de la Boqueria. Il est à peine 10h et pourtant tout nous fait envie : poisson, viande, fromage, tapas, fruits et légumes frais… Un vrai délice pour les yeux et les papilles !

Le sac à dos rempli de produits locaux pour le déjeuner, nous prenons le métro en direction du célèbre Parc Güell. Montée sportive mais nous sommes récompensées par une vue magnifique et panoramique sur Barcelone.

Ayant acheté notre ticket à l’avance (très conseillé), nous entrons très facilement dans le parc pour flâner quelques heures au cœur de l’œuvre monumentale de Gaudi. Artiste hors norme qui a fait de ses rêves une réalité. Pique-nique surréaliste entre une fontaine dragon en céramique multicolore et la terrasse dont la vue splendide s’apprécie assis sur le long banc tout en mosaïques multicolores. Spectacle magnifique sous un soleil de plomb. Que demander de mieux ?

Descente de la colline direction les petites boutiques de créateurs du quartier de l’Eixample (on a envie de tout acheter !) avant de nous retrouver devant la façade impressionnante (mais un peu chargée tout de même) de l’œuvre inachevée de Gaudi : la célèbre Sagrada Familia.

Si la façade impressionne, elle n’est rien comparée à l’intérieur de la cathédrale. Oui s’en est une, nous avons tendance à l’oublier vu l’originalité de l’œuvre. Une hauteur sous plafond à donner le vertige, des vitraux de toutes les couleurs, des formes architecturales sans pareilles : c’est à couper le souffle.

Petit conseil : achetez vos billets en ligne, cela permet d’éviter la loooongue file d’attente pour entrer.

En sortant, pause « cafe con leche i pasta ». Fin d’après-midi à la découverte des maisons de Gaudi (encore lui) : la Pedrera et la maison de Balto. Nous n’entrons pas mais les façades en disent long. Passage par la place de Catalunya. Soirée tapas et sangria en terrasse sur la typique plaça Reial : douceur de vivre à l’espagnole.

 

Jour 2 : Las Ramblas • Barceloneta • Barri Gothic • El Born

Traversée de Las Ramblas jusqu’au port de Barcelone. Balade en front de mer sur la Rambla del Mar et le long de la plage de la Barceloneta. Malheureusement, il ne fait pas chaud.

Nous déjeunons par hasard chez Jai-Ca, bar à tapas authentique et familial. Quelques tables en terrasse, un intérieur typique où se mêlent locaux lisant leur journal et étrangers un guide à la main. Et le plus important, des tapas de la mer délicieuses et pas chères (mention spéciale pour les calamares), le tout servi avec une Cerveza au citron. Un vrai bon plan apprécié des Barcelonais.

Après-midi dans les quartiers du Barri Gothic et d’El Born. Des dédales de petites rues pour marcher au grès de nos envies : charmant ! Pause goûter pour tester les fameux Churros con chocolate à la Granja La Pallaresa. Y aller pour le folklore du lieu et non pour son calme.

Soirée dans l’ambiance de Barcelone.

 

Jour 3 : colline de Montjuïc • Fondation Joan Miró

Réveil sous la pluie (un comble pour un mois de mai). Rien ne nous arrête. Nous prenons le métro direction la plaça d’Espagna, un peu à l’écart du centre de Barcelone. Balade dans les jardins et fontaines du Musée National d’Art de Catalogne.

Montée de la colline de Montjuïc où se trouve la Fondation Joan Miró, qui offre donc une superbe vue sur la ville de Barcelone. Cette fois nous n’avons pas anticipé l’achat des billets. Nous ne regretterons pas les 30 minutes d’attente. A l’intérieur, la collection recense plus de 14 000 oeuvres du peintre et sculpteur barcelonais. Le lieu incroyable d’un artiste surréaliste.

Récits d'escapades 4 jours à Barcelone

En sortant, coup de bol, il ne pleut plus. Nous pique-niquons les spécialités achetées le matin même au Mercat de la Boqueria dans le parc voisin.

Retour en centre-ville pour une session shopping. Mal de pied oblige (c’est qu’on marche beaucoup à Barcelone), arrêt pour boire une limonade sur la plaça Reial chez Ocaña, bar restaurant branché très sympa de la place.

Dernier passage au Mercat de la Boqueria pour nous acheter de quoi dîner (oui, nous sommes fan de cet endroit…). Au menu, tacos végétarien aux légumes et au fromage avec un riz aux poids chiche, le tout arrosé d’ice tea au gingembre et citron. Un délice.

 

Jour 4 : El Raval • musée Picasso

Dernier jour à Barcelone. Nous partons à la découverte du vieux quartier d’El Raval jusqu’au Parc de la Ciutadella, construit sur le terrain d’une ancienne citadelle.

Déjeuner dans l’un des plus anciens restaurants de Barcelone, 7 Portes. Une cuisine catalane de haute qualité dans un cadre chic. Leur Paëlla est réputée pour être la meilleure de la ville. Nous confirmons, c’était un délice. Et pour dessert ? Une crème catalane bien sûr !

Après-midi au musée Picasso, un lieu inattendu tant pour son architecture gothique que pour son impressionnante collection de 3500 oeuvres inédites. Un peu déroutant au début, nous (re)découvrons Pablo Picasso à travers ses oeuvres de jeunesse très peu connues du grand public.

Bon plan : le musée Picasso est gratuit le dimanche après-midi. Y aller dès le matin pour retirer les billets gratuits valables à partir de 15h.

Dernière balade et séance shopping au grès des rues barcelonaises du Born avant de reprendre l’Aérobus.

Adios Barcelona !

error: