Couverture article de Séville, Andalousie, Espagne
Espagne

Un long week-end à Séville : 3 jours sous le soleil d’Andalousie

Où aller en long week-end au soleil début mars ? C’est la question que s’est posée Marie-Catherine lorsqu’elle a concocté une surprise à l’occasion de mes 28 ans. Trois ans après notre week-end à Barcelone, c’est finalement sur Séville qu’elle s’est arrêtée. Et elle a bien fait ! Un week-end à plus de 25°C au début du mois de mars, que demander de mieux ? Séville est une ville où il fait bon vivre et flâner. Ses monuments, son Histoire, son soleil et sa douceur de vivre nous ont charmé ! Un vrai moment de déconnexion et de dépaysement comparé à la grisaille parisienne du mois de mars. Suivez-nous pour un long week-end à Séville : 3 jours sous le soleil d’Andalousie !

3 jours à Séville : infos pratiques

Transport : Après avoir découvert la destination en arrivant au Terminal de l’aéroport, c’est finalement avec Vueling que nous nous sommes envolées depuis Charles-de-Gaulle pour arriver la veille de notre premier jour dans la capitale Andalouse. En arrivant à Séville, le meilleur moyen pour rejoindre le centre-ville est de prendre un Uber pour environ 20€.

Logement : nous logions à l’appart’ hôtel Welldone Antiquarium. Une première pour nous dans ce type de logement et je dois dire que c’était très sympathique. Le côté pratique de l’appartement tout en ayant les services de l’hôtel. Quand ils ont su via Instagram que c’était mon anniversaire, ils nous ont même livré une bouteille de Prosecco dans la chambre le jour J ! Très bien situé en plein centre, on a pu tout faire à pied. La terrasse avec vue sur les toits de la ville est un plus 🙂 .

Jour 1 : Découverte du Centro de Séville • Quartier de Triana

Pour ce premier jour, nous partons à l’assaut des petites rues tortueuses du quartier historique de Séville : le Centro. Derrière notre hôtel, on commence par découvrir le Metropol Parasol. Structure spectaculaire conçue par un architecte allemand en 2011. Elle abrite un marché alimentaire et une terrasse panoramique.

Si vous nous lisez, vous savez qu’on adooore découvrir une ville ou pays en commençant par sa gastronomie (on a d’ailleurs récemment consacré une journée entière à la gastronomie à Istanbul !). C’est ce qu’on a fait aussi pour nos premiers pas à Séville !

Après avoir traversé le « Centro », nous sommes directement allées à la découverte du quartier de Triana. Comme Buda et Pest, Séville et Triana étaient à l’origine deux villes distinctes.

Les marchés gastronomiques de Séville

On passe sur le Puente de Isabel II pour découvrir le Mercado de Triana, marché couvert de produits locaux. Il se trouve sur les ruines de l’ancien Castillo de San Jorge, siège de l’inquisition. Si vous voulez acheter manchego et charcuterie vous êtes ici au bon endroit !

En sortant, ne manquez pas le magasin de céramiques A. Gonzalez. Nous y avons soigneusement choisi deux carreaux originaux de céramiques pour en faire des dessous de plats. Triana est vraiment un coin authentique avec ses rues aux maisons colorées.

De retour de l’autre côté du pont, arrêt gastronomique au Mercado del Barranco. Ce marché gastronomique design a été créé dans les murs d’une ancienne criée construite par Gustave Eiffel. Endroit sympathique où manger des tapas en buvant un verre.

Centro, la vieille-ville de Séville

Nous passons l’après-midi à flâner dans la vieille ville. Folklore national, nous croisons sur notre chemin des danseuses de flamenco.

Petite pause pour goûter aux célèbres Churros Con Chocolate, LA spécialité Espagnol. Il paraît que les meilleurs de la ville se cachent dans le petit café El Comercio.

Dîner à quelques pas du très animé quartier Alameda de Herculès à la Casa Ricardo. Un lieu typique et authentique où tout le monde s’affaire au bar une sangria à la main. On y déguste le meilleur de la gastronomie Andalousienne et les meilleures croquettas de la ville (après étude comparative !).

Jour 2 : Plaza de España • Parc de Maria Luisa • Alcazar

Découvrir la majestueuse Plaza de España

Après cette première journée gastronomie, place à la culture ! On commence par traverser la ville direction la Plaza de España. Place semi-circulaire, c’est la plus majestueuse et impressionnante de Séville.

Elle a été édifiée entre 1914 et 1928 par l’architecte espagnol Anibal Gonzales. Ses tours jumelles, ses ponts et le canal qui la traverse lui donnent un caractère vraiment atypique. Nous n’avions encore jamais rien vu de tel ailleurs.

Cette place vous dit quelque chose ? Ça ne serait pas étonnant car elle a servi de décor à plusieurs films dont Laurence d’Arabie ou encore l’épisode II de la saga Star Wars L’attaque des clones.

Flâner dans le Parc de Maria Luisa

La Plaza de España marque l’entrée du plus grand parc de Séville où il faut définitivement passer quelques heures. Fontaines, orangers, jardins à la française parsemés de constructions romantiques, il fait bon flâner dans ce poumon vert de la ville.

Au bout, on y trouve la Plaza de America. Un ensemble harmonieux construit autour d’un jardin central entouré de plusieurs musées dont le musée des arts et traditions populaires qui ressemble à un palais des mille et une nuits.

En quittant le parc, nous longeons le Guadalquivir pour remonter en direction du Torre del Oro. Cette tour du XIIIème siècle servait à protéger le port de Séville.

Déjeuner d’une salade au restaurant trendy Uno de Delicias avant de rejoindre la Puerta de Jerez, point de départ de notre prochaine visite. Envie d’une glace à Séville ? Les meilleures sont chez Bolas.

L’Alcazar, joyau de Séville

On ne peut passer à Séville sans visiter l’Alcazar, palais inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme Marie-Catherine adooore les visites guidées, elle nous avait réservé une visite avec Voyager Séville. Pour 56€ pour deux, nous avons eu droit à 2 bonnes heures de visite avec les explications avisées de notre guide francophone.

Première petite anecdote, notre guide nous annonce avoir grandi en partie ici car son grand-père était gardien de l’Alcazar 🙂 . De quoi bien commencer la visite ! L’Alcazar est et a toujours été le cœur du pouvoir de Séville. C’est d’ailleurs toujours un lieu de résidence royale.

Ses différents styles architecturaux s’expliquent par ses différentes utilisations à travers les siècles. Le lieu a à la fois été une nécropole romaine, une basilique chrétienne avant de devenir un palais arable au VIIIème siècle. Ce mélange des genres en fait un lieu tout à fait à part.

Après avoir découvert certaines pièces des palais, nous découvrons ses magnifiques jardins. Entre végétation luxuriante, fontaines et palais. Le tout est vraiment très original. Et puis, le temps est avec nous ! Il fait chaud et beau.

Après cette visite passionnante, on s’accoude au bar El Rinconcillo, institution du quartier pour déguster plusieurs assiettes de tapas.

Jour 3 : Plaza Nueva et San Francisco • Cathédrale et Giralda de Séville

Après avoir de nouveau traversé les ruelles de la vieille ville, nous découvrons deux grandes places centrales. Vous allez me dire, comment se fait-il qu’après déjà deux jours dans une ville on ne découvre des grandes places que maintenant ? Le quartier Centro de Séville s’étend sur 4km, c’est l’un des plus étendus d’Europe !

On a adoré photographier les noms de rues si typiques de Séville 🙂

Plaza Nueva. Petite anecdote, cette place emblématique de la ville a été renommé 7 fois depuis sa création. Au centre trône une statue de Ferdinant III de Castille, qui fut Roi de Castille au XIIIème siècle.

De l’autre côté de l’Hôtel de Ville se trouve la Plaza de San Francisco. Il fait bon s’attabler sur une des terrasses de cette grande place piétonne pour boire un verre et observer l’agitation de la ville.

Si ce quartier est assez touristique pour déjeuner, la Cervecería Giralda est une bonne adresse sans prétention à deux pas de la Cathédrale.

Cathédrale de Séville

La Cathédrale Santa Maria de Séville n’est pas seulement un joyau de l’art gothique, c’est aussi l’une des plus grandes églises chrétiennes au monde en volume. On dit que Notre-Dame-de-Paris entrerait dans la nef.

Comme l’Alcazar, la Cathédrale fut érigée sur une mosquée du XIIème siècle. C’est vraiment très impressionnant d’entrer dans ce monument gigantesque et surtout de se trouver dans un bâtiment catholique aux inspirations musulmanes.

N’oubliez-pas de grimper au sommet de la Giralda. Ancien minaret de la grande mosquée, cette tour devenue le clocher de la cathédrale est maintenant un symbole de la ville. Tout en haut, à plus de 100 mètres, la vue sur la ville et sur le toit de la cathédrale est vraiment magnifique !

Le bar tapas à ne pas manquer

Pour notre dernière soirée dans la capitale Andalouse, nous avons cherché le petit resto où aller et nous vous avons déniché LE bar à tapas à ne pas louper à Séville : la Bodega Dos De Mayo. Sur une petite place, quelques tables en terrasse. Un accueil chaleureux et surtout des tapas à tomber par terre. Mention spéciale pour les Chipiros à l’encre de seiche.

Décidemment, le charme des villes espagnoles opère avec nous ! Très différente de Barcelone, Séville nous a envouté avec son ambiance, son Histoire et surtout son soleil Andalou. Comme une envie de voir plus d’Andalousie. Peut-être à l’occasion d’un prochain road trip européen ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: