Marie-Catherine devant la façade d'une maison du village de Tournecoupe, Gers
Escapades en France

Un week-end 100% terroir et patrimoine dans le Nord du Gers

Portant haut les valeurs du sud-ouest, on dit souvent du gascon qu’il est dans l’excès, mais un excès de générosité ! Dans le Gers, il y a tout pour être heureux ! Et la générosité, la chaleur, la convivialité et la fête elles se partagent. A mi-chemin entre Toulouse et Bordeaux, le Gers est un territoire de caractère en terre occitane. Un territoire vivant au coeur de cette ruralité qui fait la richesse de la France.

On vous propose une escapade de deux jours à la fin de l’été sur ce territoire où le bien-vivre et le bien-manger est une philosophie de vie. C’est parti pour un week-end 100% terroir dans le Gers.

Champs de tournesols du Gers

Œnotourisme et gastronomie Gascogne

Premier arrêt chez Séraphin et Angélique, frère et soeur, installés sur les terres du Côtes de Gascogne au Domaine Le Rosier d’Angélique. Vignerons depuis plusieurs générations, Séraphin qui nous a accueilli, a à coeur de valoriser cette terre et de revendiquer son indépendance. Sur un territoire de grosse cavalerie (entendez, beaucoup de grosses coopératives viticoles), ici on fait du bon et du généreux en appellation IGP Côtes de Gascogne. D’ailleurs, le Gers est le premier département du sud-ouest producteur de vin de pays pour la petite anecdote.

Marie-Catherine et Seraphin dans le vignoble Le Rosier d'Angélique, Gers

L’accueil est simple, convivial, comme à la maison. Séraphin nous offre une dégustation de tous ses jolis flacons dans lequel il a mis ses tripes d’homme amoureux de sa vigne (planté par ses grands parents) et de son territoire.

« Manger ou être mangé », c’est le leitmotiv de Séraphin qui fait le choix de diversifier son activité. En été, il organise des marchés gourmands et des piques-niques de produits locaux dans les vignes. Nous aurions pu tester cette activité si le temps l’avait permis, mais la boue avait envahi les vignes en ce milieu du mois de septembre à quelques semaines des vendanges.

Seraphin dans son vignoble Le Rosier d'Angélique, Gers
Vignes du vignoble Le Rosier d'Angélique, Gers

Le déjeuner s’est fait dans la cour entre les cuves en goutant de délicieuses spécialités gersoises et s’est terminé en chantant, Séraphin accompagné de sa guitare ! On vous parlait de générosité et de convivialité. Ça commençait déjà très fort dès notre arrivée dans le Gers !

Pique-nique du vignoble Le Rosier d'Angélique, Gers

Dans le Gers : le confit, c’est pas gras !

Nous voici au pays du canard et de ses déclinaisons gourmandes : foie gras, mi-cuit, confit, magret !! Ahhhhh, quelques lecteurs amateurs de canard se reconnaitront dans cet emblème de la gastronomie locale. D’ailleurs, si vous passez dans le coin en période hivernale, rendez-vous sur « les marchés au gras ». On nous souffle que les plus sympas sont du côté de Samatan et Gimont.

Le territoire gersois, c’est aussi le bon goût sucré et parfumé du melon cultivé depuis 1850 à Lectoure.

Melon de Lectoure, Gers

A la découverte de l’ail blanc de Lomagne

Rendez-vous à la Maison de l’ail à Saint-Clar ! Ici la famille Gamot cultive l’ail depuis 21 ans et 6 générations. Comme la langue occitane a son accent, la cuisine du Sud a le sien, celui de l’ail. Pas de cuisine sans une pointe d’ail !

Avec l’ail blanc de Lomagne, nous sommes en présence d’un produit d’exception recherché des plus grands gastronomes. Cultivé dans le respect des traditions et de la terre gasconne, l’ail est récolté tous les ans au mois de juin. A la maison de l’ail, nous sommes accueillies par la famille au complet, heureux de nous recevoir et de nous expliquer tout l’art de cultiver ce bulbe.

Tresses d'ail sur un arbre à la Maison de l'ail, Gers
Le ton est donné dès notre arrivée dans l’allée… Ici on ne craint pas les vampires ! 😅
Marie-Catherine à la maison de l'ail, Gers

Merci à Marie pour sa générosité lors de sa démonstration de tressage de l’ail, j’ai adoré la leçon. On vous signale aussi que Laurent, le fils et son épouse Christelle, proposent un gîte sur place « La Valentine« . Et selon la légende, les étoiles sont magnifiques la nuit à Saint-Clar.

Marie-Catherine observe Marie, maîtresse de maison, tresser l'ail, Gers
Marie-Catherine observe la famille tresser l'ail, Gers

La Romieu : sa collégiale et son jardin remarquable 

Situé au croisement de deux chemins de St-Jacques de Compostelle, La Romieu, labellisé « Plus beau village de France » est une étape incontournable d’un séjour dans le Gers. Il fait bon déambuler dans ses ruelles qui mènent toutes à la place centrale peuplée de nombreux chats en pierre, sculptés en mémoire de la légende des chats et d’Angeline, une petite fille qui au moyen âge sauva le village d’une invasion de rats et de souris grâce à ses félins.

Façade d'une maison de La Romieu avec un chat en pierre sur l'appuis de fenêtre, Gers.

La Collégiale Saint-Pierre de La Romieu

A ne pas manquer, la visite de la Collégiale Saint-Pierre du XIVème siècle inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Le monument qui a plus de 700 ans, sa fondation remontant à 1062, a traversé les siècles et les différentes guerres. Un petit miracle !

Cloître de la Collégiale La Romieu, Gers
Cherchez Charlie !
Cloître de la Collégiale La Romieu, Gers

Thierry a été notre guide pour une visite guidée du cloître gothique, de l’église et de la tour Est accessible et offrant une sacrée vue sur les voutes de l’Eglise. Un homme passionnant et passionné qui nous a captivé d’Histoire (avec un grand H), de croisades et de guerre de religion. Ne manquez pas le passage dans la sacristie avec des fresques très fragiles du XIVe qui représentent des anges noirs. L’ensemble venant d’être magnifiquement restauré. Comptez 8€ la visite guidée.

Les remarquables Jardins de Coursiana

A quelques kilomètres à peine du centre-village de La Romieu, s’étendent les 6 hectares des Jardins de Coursiana. Créés en 1974 par Gilbert Cours-Darne, un éminent botaniste, ces jardins composent un ensemble végétal de toute beauté. Alors locataires de la maison sur la propriété, la famille Delannoy décide de racheter le domaine pour s’en occuper à plein temps et en faire profiter le public.

Si vous êtes amoureux de nature, curieux ou passionné, ce jardin est une pépite. Vous y découvrirez un Arboretum composé de 700 essences d’arbres de 5 continents, un jardin à l’anglaise, un jardin de plantes médicinales et un potager.

Vue sur la collégiale La Romieu depuis les Jardins de Coursiana, Gers
Marie-Catherine sur un ponton au-dessus de l'eau dans les Jardins de Coursiana, Gers

Un véritable havre de paix où des milliers de plantes se mêlent. Ce jardin est d’ailleurs classé « Jardins Remarquables » depuis 2005, le premier dans le Département du Gers. Comptez 8€ l’entrée.

Ne manquez pas, après avoir flâné dans les différents jardins, de rapporter quelques spécialités locales provenant du jardin : ratatouille, confitures et pruneaux. Le bonheur !

Maison des propriétaires des Jardins de Coursiana, Gers

L’expérience roulotte dans le Gers

Pour un hébergement atypique et insolite, rendez-vous au domaine des Cadets de Gascogne à Pauilhac. En pleine campagne pour l’esprit nature, nous avons séjourné dans une roulotte tout confort. A l’heure du diner, nous avons pris le repas dans la roulotte avec des bons petits plats du terroir (avec du canard évidemment) préparé par nos hôtes d’un soir. Comptez 100€ environ selon la période pour la roulotte, petit déjeuner compris et 28€/pers pour le diner.

Une expérience insolite et originale pour les amoureuses de la nature que nous sommes.

Marie-Catherine devant notre roulotte, Gers
Intérieur de notre roulotte, Gers

Lectoure : son patrimoine et ses brocanteurs

Lectoure, village labellisé « Plus beau détour de France », est ceinturé de remparts d’où émergent belles maisons en pierre, anciens hôtels particuliers, ruelles et fontaines. C’est à l’heure du marché dans la rue principale que nous avons trouvé Brice de l’office de tourisme Gascogne Lomagne pour une visite privée du coin.

On commence par accéder à la mairie installée dans l’ancien palais des évêques. A l’intérieur, il ne faut pas manquer la salle des Illustres, une vaste « galerie à l’italienne » qui laisse pantois. Et si vous êtes en visite guidée, on vous fera découvrir l’ancien tribunal d’instance bien conservé dans son jus comme on dit.

Vue sur la Cathédrale de Lectoure depuis la rue, Gers

A l’arrière du bâtiment, jalousement caché, le jardin des Maronniers offre une très jolie vue sur la campagne environnante et sur la petite fierté du coin… Une piscine municipale extérieure, héritage des années 60 qui se fichait visiblement pas mal des règles de protection du patrimoine. La découverte de Lectoure commençait bien !

Brice nous a ensuite conduit dans les petites ruelles pour découvrir les remparts longues de 3,2 km en pierre calcaire datant du XIIIème siècle. Le mur d’enceinte est entièrement conservé et même restauré par la commune depuis plus de trente ans.

Vue sur la Cathédrale de Lectoure depuis la rue, Gers

“Un mauvais voisin est une calamité, un bon voisin un vrai trésor.”

On ne peut pas raconter toute l’histoire car il faut l’entendre pour la croire ! A Lectoure, ne manquez pas la Maison des Clarinettes. La couleur, les éléments de décoration de la façade sont les ingrédients d’une querelle de voisinage entre un clarinettiste et un sous-préfet ! L’office de tourisme se fera un plaisir de vous raconter cette histoire insolite.

Savoir prendre de la hauteur

C’est au XIIème siècle que commence la construction de la Cathédrale gothique Saint-Gervais, mais les différents événements de l’Histoire vont transformer le plan originel et lui donner son architecture typique du gothique méridional. Découvrez son clocher-tour de 49 mètres et ses 240 marches en visite guidée pour une magnifique vue à 360 degrés sur la campagne.

Vue sur la Cathédrale de Lectoure depuis la rue, Gers
Oui oui, ce qui ressemble à une cheminée est bien l’escalier que nous avons gravi !
Vue sur Lectoure depuis la Cathédrale, Gers

Passion Brocante

Après avoir apprécié le patrimoine de Lectoure, on part arpenter les rues du centre pour découvrir les belles enseignes de créateurs et des métiers d’art. On file jusqu’au Village des Brocs à l’extrémité ouest du centre pour chiner des pépites qui viendront décorer notre intérieur. On adore !!

A l’heure du repas, pour du bon, du gourmand et des produits locaux et de saison, on vous recommande Cigale é Fourmi. Une belle adresse du centre-ville avec une terrasse ombragée qui vous régalera.

A Lectoure, il faut prendre son temps ! La ville n’est pas très grande mais très riche de son patrimoine, ses boutiques et ses artisans. Vous la sentez cette petite pointe de frustration dans notre écriture ? Oui, il faudra revenir !

Vue sur Lectoure depuis la Cathédrale, Gers

En passant par Saint-Clar, joli village gascon

C’est aux côtés de Caroline de l’office de tourisme Bastides de Lomages que nous avons parcouru Saint-Clar. A pied dans ce petit village gascon, nous sommes parties découvrir l’une des plus belles bastides du Gers. Une bastide, pour les non-initiés (comme nous l’étions avant de rencontrer Caroline) c’est un type de plan de village.

La bastide, se distingue par sa forme urbaine innovante, en damier. L’église y perd sa place privilégiée au cœur de la cité, au profit de la place du marché. C’est autour de la place centrale à arcades que s’organise la bastide. A Saint-Clar, il y en a deux pour le prix d’une ! Deux places à arcades et deux centres historiques.

Marie-Catherine à la découverte des maisons de Saint-Clar, Gers
Marie-Catherine devant la fresque de Saint-Clar, Gers

Une étonnante découverte : le musée de l’Ecole Publique.

On doit vous avouer, qu’on était sceptiques à l’idée de pousser la porte de ce musée. Ringard ? Poussiéreux ? Et bien pas du tout ! Le musée de l’Ecole Publique de Saint-Clar abrite une riche collection d’objets du quotidien des écoliers et de leurs maîtres. Un parcours insolite et tout sauf vieillot. Cahiers, livres, objets, photos d’époque, vêtements. Tout y est pour un retour en arrière en bon et due forme. Une visite à ne pas manquer à Saint-Clar pour les grands comme pour les petits.

Si vous avez plus de temps dans le coin, parcourez à vélo, les autres petits villages gascons : Avezan, Tournecoupe

Pour notre première fois dans le Gers, nous avons été séduites par la générosité de ses habitants et l’authenticité de son territoire. Le bien-vivre et le bien-manger, une philosophie de vie que nous adoptons avec plaisir :).

Marie-Catherine dans une rue du village de Tournecoupe, Gers

Cet article a été réalisé en partenariat avec Tourisme Gers. Un grand merci à Raphaëlle et à tous les passionnés qui nous ont transmis le goût du territoire Gersois.

close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

5 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: