Italie

Un long week-end à Venise : 4 jours dans la cité des Doges

Comme le dit l’expression, « voir Venise et mourir « . Incontournable, exceptionnelle, grandiose, éblouissante… On manque rapidement de superlatif pour décrire la Sérénissime Venise. Côté pile, Venise, c’est l’émerveillement à chaque coin des ruelles et des ponts. C’est le faste de la Renaissance italienne et ses palais magnifiques. Côté face, c’est le tourisme de masse qui détruit, qui fatigue mais aussi et surtout qui ruine les chances de visiter Venise dans 200 ans… Pour fuir la foule qui s’agglutine aux mêmes endroits (les 5 km2 de Venise accueillent près de 25 millions de visiteurs par an), il faut se perdre dans les ruelles de la ville, bien loin des hauts lieux touristiques. Vous pourrez trouver du calme, des vénitiens et vous laisser transporter par la superbe cité des Doges.

Après la découverte de Naples, de Milan et les lacs Italiens et de Rome, suivez-nous pour une nouvelle escapade en Italie, lors d’un week-end de 4 jours à l’automne 2023 dans la très belle ville de Venise.

Un peu d’Histoire

Ville du Nord Est de l’Italie, Venise fut un carrefour marchand de la Méditerranée entre le XIIIème et le XVème siècle. La Vénétie fait alors partie des régions les plus riches d’Italie.

Venise se trouve au centre d’une lagune et regroupe près de 118 îlots reliés par des canaux et des ponts. Le Grand Canal long de 4 km est le boulevard le plus original du monde. Il serpente dans un grand S inversé, bordé par de magnifiques demeures et palais. Autrefois, les bateaux l’arpentaient pour se rendre au Rialto, le quartier des marchands. Certains bâtiments au bord du Grand Canal reposent sur des pilotis en bois qui ont été enfoncés dans le sol marécageux et qui servent de base aux constructions.

Nos incontournables à Venise

Apprécier la vue depuis le Vaporetto

Le meilleur moyen de découvrir Venise est de prendre le Vaporetto, le bateau bus public. Il avance assez tranquillement et permet donc de bien profiter du paysage. Il existe une quinzaine de lignes et notre préférée c’est bien la ligne 1 qui parcourt le Grand Canal dans toute sa longueur. Nous avons pris un pass 6 jours pour voyager de façon illimitée (comptez 75 €/ pers).

Siroter un Spritz en terrasse

Comme tous les vénitiens (et les touristes !), à toute heure du jour et surtout une bonne partie de la nuit, déguster un Spritz est l’activité phare de Venise. Nous nous y sommes données à cœur joie. Et pour accompagner la boisson, il faut goûter aux cicchetti, l’équivalent des tapas espagnoles. Nous avons goûté les meilleurs de notre séjour à la Cantina Aziende Agricole.

Se perdre entre les ruelles et les ponts

Pour découvrir la vraie Venise, celle des habitants et fuir les hordes de touristes, c’est le conseil d’amis experts. Nous avons adoré nous perdre dans les ruelles du quartier Cannaregio (où nous logions). De manière générale, lâcher votre plan de la ville et laissez-vous emporter dans le dédale de rues au hasard.

Et puis, comme tous les autres visiteurs de la ville, vous serez charmés par la beauté des palais et des musées qui font tout le charme de Venise. Ne manquez pas la Basilique Saint-Marc, le palais des Doges, le palais Ca’ Rezzonico ou encore la collection Peggy Guggenheim.

Que faire à Venise quartier par quartier ?

Liste évidemment non exhaustive, elle reflète nos déambulations à travers la ville sur 4 jours.

Le plus touristique : Saint-Marc, là où bat le cœur de Venise

La place Saint-Marc

Il est impossible de ne jamais avoir entendu parler de la place Saint-Marc de Venise. C’est un ensemble architectural unique au monde qui façonne l’image de richesse et de noblesse de la ville. Turner, Manet, Monet et Renoir, tous les grands noms de la peinture impressionniste ont été tentés de restituer la vibration de la place mais rien ne remplacera de vous y rendre. On vous conseille de venir tôt si vous voulez éviter la foule.

La basilique Saint-Marc

C’est le joyau de la ville ! Édifiée au XIème siècle, elle abrite les reliques de l’apôtre Marc. Unique par son beau mélange de plusieurs styles (byzantin, gothique, renaissance…), la basilique Saint-Marc est aussi magnifique à l’extérieur avec ses cinq portails ornés de mosaïques, qu’à l’intérieur avec ses mosaïques sur fond d’or et ses marbres. Il peut y avoir énormément de monde. On vous recommande d’arriver tôt pour faire la queue. Comptez 3 € l’entrée + 7 € pour accéder à la très belle terrasse avec vue sur la place Saint-Marc. Le bon conseil est aussi de visiter la basilique lorsque son intérieur est illuminé, les mosaïques n’en sont que plus belles ! Elle est normalement illuminée entre 11h30 et 12h30 en semaine et toute la journée le week-end.

Le palais des doges et le pont des soupirs

C’est le coup de cœur de notre séjour à Venise. Véritable chef-d’œuvre du gothique vénitien, la résidence des doges (chef élu de la République de Venise) est tout simplement magnifique. Le Palazzo Ducale est la résidence du doge mais également les bâtiments du pouvoir politique et judiciaire. La visite s’organise autour de trois grands espaces : les appartements, les salles institutionnelles et la prison (que l’on rejoint par le fameux pont des soupirs).

Nous avons passé plus de 3 h dans le palais, à ressentir toutes sortes d’émotions. Se sentir toutes petites dans la salle du Grand conseil, la plus vaste salle du palais qui mesure plus de 50 m de long et 25 m de large. Se sentir émerveillées par les toiles de maîtres Italiens qui ornent les murs des salles. Et sentir toute la puissance de Venise à la Renaissance. Prenez vraiment le temps de visiter cet endroit sublime, les 30 € de l’entrée valent le coup.

Le pont du Rialto

À une enjambée de la place Saint-Marc, le Rialto est probablement le pont le plus photographié de Venise. Pont à arche unique, il repose de part et d’autre sur deux plateformes soutenues par plus de 6 000 pilotis. C’est ici que les marchands à la Renaissance venaient vendre leurs marchandises. Le marché au poisson qui est juste à côté est d’ailleurs à ne pas manquer. Le pont est beau mais la foule qui s’y presse gâche tout de même quelque peu le plaisir.

Flâner dans le quartier de Castello

Un quartier plus paisible que Saint-Marc dans lequel on peut facilement se laisser flâner tranquillement. La balade le long de la lagune est très agréable.

Palais de l’Arsenal

Ancien chantier de construction navale fondé en 1104, le palais de l’Arsenal faisait travailler plus de 16 000 ouvriers qui sortaient un bateau par jour, de quoi être la plus grande usine du monde. Malheureusement, le palais ne se visite pas. Nous y sommes passées de nuit.

La librairie Acqua Alta

Véritable attraction du quartier, cette librairie est un joyeux bazar ! Au milieu, une gondole remplie de livres et dans les couloirs des piles de livres ayant subit les dégâts de l’acqua alta. Rendez-vous sur la rue Longa Santa Maria Formosa pour découvrir cette curiosité.

Prendre un café dans la grande serre du Caffè La Serra

Dans un beau jardin public, le café La Serra est situé dans une grande serre très jolie et le cappuccino est délicieux, ce qui ne gâche rien ! Attention, il parait qu’à Venise le Cappucino ne se déguste pas après midi. (Inutile de vous dire qu’on était en dehors des clous, hihi…).

Le quartier de Dorsodouro

Collection Peggy Guggenheim

Un autre coup de cœur de notre séjour à Venise, la collection Peggy Guggenheim. Une collection référente de l’art contemporain avec de très belles œuvres de Kandinsky, Dubuffet, Magritte… Lors de notre visite à l’automne 2023, le musée présentait une exposition temporaire autour de l’œuvre « la Boîte-en-valise » de Marcel Duchamps. Passionnant ! Comptez 15 € l’entrée.

Si vous avez un peu plus de temps à Venise, on vous recommande de visiter le palais de Grassi qui présente des expositions temporaires composées des collections d’art moderne et contemporain de François Pinault qui comprend des milliers d’œuvres.

Profiter de la vue depuis le pont de l’Academie

C’est l’un des 4 ponts qui traversent le Grand Canal. Tout en bois, nous l’avons trouvé charmant à la Golden Hour.

Le palais Ca’ Rezzonico

Palais dont la façade impressionne sur le Grand Canal, le palais donne à voir ce qu’était le faste et le luxe de la Sérénissime au XVIIIème siècle. Les salles à l’intérieur sont richement décorées et les volumes impressionnants. Comptez 11 € l’entrée.

Une journée à Murano et Burano

À quelques kilomètres en bateau de Venise, nous sommes parties à la journée vers Murano et Burano. Nous avons embarqué sur la ligne 4.1 en vaporetto pour rejoindre Murano en 15 minutes. La balade est très chouette.

Vous passerez devant l’île cimetière San Michele, l’île au mort sur laquelle nous avions envisagée de faire un arrêt. C’est le seul cimetière au monde où les défunts arrivent par bateau et il y a de magnifiques sépultures. Cependant, nous étions à Venise le week-end de la Toussaint, nous avons donc trouvé ça indélicat d’y faire du tourisme.

Murano : l’île des souffleurs de verre

C’est la plus grande île de la lagune de Venise qui se parcourt très facilement à pied à la demie-journée. Vous connaissez forcément le réputé verre de Murano, reconnu pour ses couleurs et sa qualité ? Mais savez-vous que l’industrie verrière de Murano remonte au XIIIème siècle ? Initialement installée à Venise, on déplace les artisans par crainte des incendies (et pour protéger les secrets de fabrication). Ils utilisent les bons matériaux de la lagune et les ateliers fleurissent un peu partout.

Aujourd’hui, l’industrie du verre perdure à Murano mais tout est tourné sur l’appât du touriste. Nous n’avons trouvé aucun atelier dont on pouvait pousser la porte pour observer le travail d’un artisan sans avoir au préalable payé un droit d’entrée mirobolant (entre 7 € et 11 €). Business is Business nous direz-vous ! On a opté pour le lèche vitrine, qui lui est gratuit !

Burano : coup de cœur pour le charme de ses petites maisons colorées

Depuis Murano, il faut compter 30 minutes pour rejoindre Burano en bateau. Lors de notre passage, l’ambiance était paisible sans trop de monde. On est immédiatement tombées sous le charme de la ville avec toutes ses petites maisons colorées.

Pensez à vous perdre dans les ruelles et à flâner dans ses boutiques. Il règne ici une ambiance vraiment particulière. Au retour en bateau, direction Venise, nous avons mis un peu moins d’une heure pour effectuer la traversée.

Avoir conscience que Venise se meurt !

Venise, la Sérénissisme est une ville née sur la mer, tournée vers la mer et qui s’y enfonce. 100 fois par an environ, Venise se retrouve les pieds dans l’eau sous l’effet des grandes marées, les acqua alta. La mer pénètre dans la lagune et inonde certains quartiers de la ville, vous remarquerez que dans de nombreuses rues sont installés des pontons/passerelles amovibles.

Le tourisme est une ressource fondamentale pour la ville mais qui cause sa perte (tourisme de masse dans les rues, enjeu dans la gestion des déchets…). Et les énormes paquebots qui stationnent dans la lagune de Venise n’arrangent rien, voir aggravent l’érosion des bâtiments sous l’effet des vagues. Je vous recommande vivement la lecture du roman d’Isabelle Autissier, le Naufrage de Venise.

Où dormir à Venise ?

On doit un grand merci à tous les copains qui avaient visité Venise avant nous et qui nous ont recommandé le quartier de Cannaregio pour nous loger. La partie nord est parcourue de ruelles étroites quadrillées par des canaux et des quais ponctués de bistrots et de cafés (on adore !). Le quartier est chargé d’histoire car dès le début du XVIème siècle, Cannaregio était le ghetto juif de Venise.

Pour nous loger, nous avons choisi de prendre une chambre dans un appartement Airbnb pour un rapport qualité/prix excellent.

Où manger à Venise ? Nos adresses coup de cœur

  • Al Conte Pescaor, piscina s. zulian (derrière la place Saint-Marc). Un restaurant assez classe pour manger du poisson, table en terrasse sur placette paisible.
  • Nos meilleures soirées Spritz et cichetti à la Cantina Aziende Agricole, rio Terà Farsetti, 1847/a (quartier Cannaregio).
  • Osteria Al Bacco, sestiere Cannaregio, 3054 (quartier Cannaregio). Pour un excellent plat de pâtes aux coquillages.
  • Pour un délicieux café au petit-déjeuner : Torrefazione Cannaregio, fondamenta dei Ormesini, 2804 (quartier Cannaregio au pied de notre logement).
  • Un dîner 100% typique vénitien à la Osteria Ai Promessi Sposi, calle dell’Oca, 4367 (quartier Cannaregio).
  • Sullaluna libreria & bistrot, fondamenta de la Misericordia (quartier Cannaregio). Gros coup de cœur pour ce café librairie jeunesse. Idéal pour un café et une pâtisserie ou un apéro au bord de l’eau. Nous y sommes retournées 3 fois !
  • Rizzo Pane Pasticceria, sestiere Cannaregio 3832 (quartier Cannaregio). Impossible de ne pas craquer pour une de ces délicieuses parts de pizza à emporter qui fait saliver en vitrine.
  • Da Fede, une bonne adresse pour manger des pâtes et des pizzas, sestiere Dorsoduro, 2929 (quartier Dorsoduro).
  • Et enfin, pour remplir vos valises de pâtes artisanales et autres spécialités italiennes, poussez la porte de chez Pasta Di Giacomo Rizzo, salizada S. Giovanni Grisostomo, 5778 (quartier San Marco).

Très heureuses d’avoir visité la magnifique ville de Venise. Même si le tourisme de masse a quelque peu assombri le plaisir de sa découverte, nous avons adoré arpenter la cité des Doges à l’occasion de ce long week-end de novembre.

Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: