Vue sur le Parthénon, Athènes, Grèce
Grèce

Road Trip en Grèce : 2 jours à Athènes

Road Trip en Grèce : 2 jours à Athènes

Après un premier long week-end à Naples en 2013, une semaine au Portugal l’année dernière dont vous trouverez le récit ici, nous avons choisi la Grèce : Athènes et le Péloponnèse pour un voyage familial avec le père de Marie-Catherine. Au programme : 9 jours de road trip dont 2 jours à Athènes. Suivez-nous à la découverte de cette cité antique !

Jour 1 • Premiers pas à Athènes

Si toi aussi, tu connais le réveil à 4h pour prendre le premier vol du matin à 6h30, car c’est lui qui coûte le moins cher, tu es un vrai voyageur comme nous !

Epuisés mais heureux d’être sur le sol grec vers 11h, nous prenons un taxi de l’aéroport jusqu’à notre location. Le coût d’un aller vers le centre ville est fixe : 36€ (qu’importe le nombre de passagers et de bagages transportés). Uber n’est pas implanté en Grèce, vérifiez que vous êtes dans un taxi « légal » pour éviter les arnaques. Le trajet s’effectue en toute « sécurité » : sans ceinture, le téléphone au volant et avec un respect du code de la route très approximatif… On est déjà dans l’ambiance grecque et on adore ça !

Nous avons opté pour la location d’un appartement, au sud de l’Acropole avec terrasse et deux chambres. Nous sommes chaleureusement accueilli par la propriétaire qui, dans un anglais parfait, nous distille bons plans et recommandations locales pour la découverte de la capitale. Elle nous met aussi en garde sur les faux billets en circulation dans la ville et les nombreux pickpockets. Ça, c’est fait !

Premières expériences culinaires

Notre séjour commence, sous un grand soleil et plus de 30°C, par un premier arrêt pour boire une petite mousse dans un bar du quartier en ce jour de marché, rue Zacharitsa. 2,20€ la bière, ça paraît presque donné !

Nous déjeunons ensuite à l’ombre des arbres d’une rue piétonne chez Skoumbri. Au menu : tsatsiki et poulpe (les premiers d’une très longue série) mais aussi houmous, carpaccio de poisson mariné, le tout arrosé d’un Ouzo glace et d’une bouteille de vin blanc local. Un délice. Le voyage culinaire commence bien !

Premiers monuments antiques

Cette première balade nous enchante. Nous poursuivons notre découverte de la ville en bus au départ de la porte d’Hadrien, datant du IIe siècle et servant de séparation entre la ville grecque et romaine. Passage à l’Olympiéion, temple monumental dédié à Zeus dont il ne subsiste qu’un alignement de 15 colonnes sur les 104 commencés en 515 av J.C. et achevés en 131 ap J.C. Vous l’aurez compris, nous parlerons ici toujours en avant ou après Jésus Christ.

Depuis la place Monastirakiou, au loin, nous apercevons (enfin) l’Acropole qui domine la ville et son Parthénon, symbole de la Grèce Antique. Frisson de l’histoire et enthousiasme certain d’avoir la chance d’y être ; la visite sera au programme de notre seconde journée à Athènes.

Vue sur l’Erechthéion, Athènes, Grèce

Nous descendons du bus au Panathenaic Stadium, construit pour les premiers Jeux Olympiques modernes en 1896. On peut tout à fait l’admirer de l’extérieur.

Panathenaic Stadium, Athènes, Grèce

Nous traversons ensuite le jardin national, un oasis de fraicheur et de plantes luxuriantes, toujours très agréable en coeur de ville sous une chaleur de plomb.

Jardin national, Athènes, Grèce

Le quartier de Psyrí, Athènes

Fin d’après-midi à visiter Psyrí, vieux quartier populaire, constellé de maisons abandonnées au milieu des boutiques d’artisanat et des petits commerces. Le contraste entre les bâtiments est saisissant.

Monument historique, Athènes, Grèce

Quartier Pisci, Athènes, GrèceQuartier Pisci, Athènes, GrèceQuartier Pisci, Athènes, Grèce

C’est enfin l’heure de l’apéro et nous en profitons pour observer un magnifique soleil couchant en terrasse à la Taverna Akropoli, très sympa pour boire un verre avec vue sur l’Acropole.

Coucher de soleil, rue Panos, Athènes, Grèce

Nous dînons chez Ivis, à l’écart de la foule du vendredi soir dans une adresse typique et coup de coeur. Ouzo glace, partage de Mezzé et ambiance conviviale entourés des habitants du quartier.

Cette première journée en Grèce fut riche et enthousiasmante. Retour à l’appartement en taxi et dernier verre à la fraicheur de notre terrasse.

Jour 2 • Athènes et son Acropole, berceau de l’Histoire antique

Après l’épreuve du lever en milieu de nuit la veille, nous profitons d’un peu de sommeil avant de nous mettre en route vers l’Acropole. Nous nous y rendons à pied à travers son parc vallonné. Sur place, nous achetons nos billets au prix de 20€/pers pour l’ensemble des monuments à visiter. Prévoyez impérativement un chapeau et de l’eau. Ça grimpe et il y fait chaud à toute heure !

Vue sur le Parthénon, Athènes, Grèce

Un peu d’Histoire… L’Acropole, ensemble archéologique exceptionnel, culmine à 156m. Vous connaissez forcément le Parthénon, son monument le plus emblématique. C’est aussi l’une des sept merveilles du monde antique construite entre 447 et 458 av. J.C et sans conteste, l’emblème de la Grèce et de l’antiquité. Rien que ça !

Nous entrons par le sud de l’Acropole et commençons par l’Odéon d’Hérode Atticus, théâtre antique en demi cercle, toujours utilisé pour les spectacles du Festival d’Athènes. On voit qu’il a été refait mais c’est tout de même impressionnant vue d’en haut !

Odéon d'Hérode Atticus, Athènes, Grèce

Nous passons ensuite au pied du temple d’Athéna Niké en montant vers les Propylées, la porte d’entrée du sanctuaire, la séparation entre un lieu profane (la cité) et un monde divin (le sanctuaire). Comme vous pouvez le constater, nous n’étions pas seuls…

les Propylées, Acropole, Athènes, Grèce

les Propylées, Acropole, Athènes, GrècePropylées, Acropole, Athènes, GrèceArrivés en haut, la vue sur la ville à 360 degrés est saisissante !

Vue sur Athènes, Grèce

Le Parthénon, emblème d’Athènes

Sur notre droite, se dresse le fameux Parthénon ! Temple construit en l’honneur de la déesse de la guerre et de la sagesse Athéna, protectrice d’Athènes, mais aussi lieu de protection du trésor de la ville.

Parthénon, Acropole, Athènes, GrèceParthénon, Acropole, Athènes, Grèce
Détruit à travers les siècles, il est depuis plusieurs années soumis à des restaurations… grecques ! Nous avons vraiment été marqués par l’approximation des reconstructions. Pas besoins d’être experts en la matière pour le voir. Mais bon ça reste le Parthénon, il a des milliers d’années et ça, y’a pas à dire, c’est quand même prenant !

Sur la gauche, l’Erechthéion, temple construit entre 420 et 405 av. J.C orné des statues des caryatides (colonnes en forme de femmes) 5 des 6 caryatides originales sont visibles au musée de l’Acropole. Ce bâtiment était, pour les Grecs, le plus sacré de l’Acropole et honnêtement, c’est un peu celui qu’on a préféré !

l’Erechthéion, caryatides, Athènes, Grèce

Le lieu est très touristique, car évidemment, on vient du monde entier pour découvrir les vestiges archéologiques de la Grèce antique. Nous y passons tout de même quelques heures pour profiter du lieu avant de redescendre pour déjeuner au Strofi, superbe restaurant avec vue panoramique sur le Parthénon depuis son toit terrasse.

Le musée de l’Acropole d’Athènes

On hésitait à faire un musée à Athènes. On s’est finalement décidés pour visiter le musée de l’Acropole. Aucuns regrets, c’est un must à ne pas manquer (et en plus il n’est pas cher 5€/pers). Nous y passerons une partie de l’après-midi. Tout neuf, sur pilotis, permettant ainsi aux sites archéologiques du dessous de rester visibles et aux fouilles de se poursuivre.

Les photos étant interdites, il vous faudra vous rendre au musée pour en apprécier la beauté et la richesse. (Evidemment, Charlotte n’a pu s’empêcher d’en faire quelques unes…)

Nous débutons la visite par « les pentes de l’Acropole », une première galerie inclinée grimpant vers le 1er niveau du musée. Si vous avez le vertige, fermez les yeux, car le sol est vitré.

Musée de l'Acropole, Athènes, Grèce

Un nombre important de chefs-d’oeuvre du VIe siècle av. J.C. sont exposés ici et une salle est également dédiée aux 5 des 6 caryatides de l’Erechthéion.

Le 3ème niveau est entièrement consacré au Parthénon et à ses ornements. Une reconstitution grandeur nature du bâtiment, mêlant moulages et originaux, le tout avec une vue panoramique de verre sur le Parthénon lui-même. Impressionnant !

Musée de l'Acropole, Athènes, Grèce

Pour la petite histoire, en décembre 1801, Lord Elgin, Ambassadeur de Grande-Bretagne démonte le Parthénon, avec autorisation des autorités et expédie « quelques morceaux de pierre » vers l’Angleterre : 12 statues de frontons, 156 éléments de la frise du Parthénon, une caryatide et la frise du temple d’Athéna Niké notamment… Le tout est visible au British Museum. Aujourd’hui, la Grèce rêve et négocie pour que l’ensemble de ses bijoux de famille rentrent au bercail dans ce 3ème niveau du musée prêt à les accueillir.

Le quartier de Plaka, Athènes

A la sortie du musée, nous prenons la direction du quartier de Plaka, pour un peu de shopping et de flâneries dans les rues commerçantes à la découverte des graffitis de la ville.

A l’heure de l’apéro, nous retournons dans le quartier de Psyrí à la recherche de la terrasse parfaite. C’est chose faite chez Krasopoulio tou Kokkora, partage d’Ouzo glace et de Mezze, pour une nouvelle soirée parfaite. A Athènes règne vraiment une ambiance conviviale et festive le soir !

Dernière balade dans Athènes avant d’attraper un taxi pour rentrer à l’appartement. Le lendemain => c’est parti pour le début de notre road trip dans le Péloponnèse ! De nombreuses découvertes en perspective.

Quartier de Plaka, Athènes, Grèce,

Au passé ou au présent, Athènes est une ville où il fait bon prendre son temps pour apprécier son ambiance !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: