Rue avec maisons à balcon, Bogota, Colombie
Colombie

Colombie : une journée dans la capitale Bogota

Première étape de nos 15 jours en Colombie, Bogota la capitale est une sacrée découverte. Située à 2 640 m d’altitude (il faut s’y habituer !) sur un plateau verdoyant au pied de la Cordillère orientale, Bogota est la plus grande ville du pays avec pas moins de 11 millions d’habitants. Ville immense, elle se divise en 20 districts, subdivisés en 120 quartiers, autant vous dire que c’est énorme. Boudée par beaucoup de voyageurs, elle mérite pourtant une escale pour la découvrir. La nôtre fut intensive et sportive en une journée. On vous raconte !

Découvrir le centre-ville avec un free tour

Arrivées par l’aéroport international El Dorado la veille tardivement, nous découvrons Bogota au petit matin. On décide de parcourir le centre-ville, le quartier de la Candelaria en visite guidée pédestre. Un tour gratuit en anglais ou en espagnol est proposé sur le site Civitatis avec l’agence Beyond Colombia. Une chouette option pour une première approche historique de la Colombie et de Bogota.

Rue colorée à Bogota, Colombie

Le quartier historique de Bogota, La Candelaria, se découvre facilement à pied, malgré quelques rues pentues. Le départ s’effectue au musée de l’or et c’est gratuit. Évidemment, vous donnez ce que vous voulez au guide à la fin de la visite. Nous avons eu une sacrée chance de tomber sur Juan, un homme passionné de son pays et passionnant dans ses explications. J’ai d’ailleurs retranscris toute l’histoire du pays dans notre article global, que vous pouvez retrouver ici.

Marie-Catherine avec le groupe de la visite guidée de Julio de Beyond Colombia, Bogota, Colombie

Au pied du Cerro de Monserrate, La Candelaria est le quartier colonial de la ville où le cœur de Bogota a battu pendant des siècles. C’est un quartier vivant et animé, siège des institutions, des écoles et universités et des beaux musées de la ville. Niveau architecture, il y en aura pour tous les goûts. Les maisons aux toits de tuiles patinées et vieux balcons en bois voisinent avec des maisons laissant apparaître d’immenses graffs.

Quoi voir, quoi faire à Bogota ?

La place de Bolívar est une grande place piétonne qui constitue le cœur historique de Bogota. Bordée d’édifices historiques et administratifs, c’est sur cette place que s’organisent les grands rassemblements et les manifestations. C’est une haute place de l’histoire tourmentée de la Colombie.

La place del Chorro de Quevedo est une placette animée, ambiance jeune et bohème. C’est ici que la ville fut créée en 1538. La « Carrera 2 », rue qui quitte la place est vraiment canon avec tous ses graffs.

Marie-Catherine devant une fresque à Bogota, Colombie

Si vous vous baladez dans ce quartier, goûtez la « Chicha », boisson fermentée alcoolisée, réputée en Amérique latine. Elle est préparée à base de maïs, d’arachide, de manioc ou de riz auxquels on ajoute des fruits.

Un musée unique au monde : le musée de l’or de Bogota

Plus beau musée d’Amérique latine et sans doute du monde, créé en 1939, le musée de l’or est un incontournable ! Prévoyez 2 heures de visite et 4 000 $/pers ($ = COP, le peso colombien. 4 000 $ = 1 €). À ce prix-là, 1€ la visite, il ne faut pas se priver 🙂 . Si comme nous, vous souhaitez rejoindre une visite guidée, il faudra ajouter 4 000 $ en plus. La visite en français s’effectue à 11h ou à 16h.

Le musée de l’or est consacré à l’or de la période précolombienne, c’est-à-dire avant l’arrivée de la colonisation des Européens au XVème siècle. Il renferme plus de 50 000 pièces réparties sur deux niveaux. Autant de pièces rares qui constituent un témoignage précieux des talents en orfèvrerie des civilisations précolombiennes.

La légende de l’Eldorado

Ah, la légende de l’Eldorado, vous connaissez ? La légende qui raconte qu’au XVIème et XVIIème siècles, quelque part dans le Nouveau Monde, il y avait un lieu d’une grande richesse avec un trésor à retrouver. La ruée vers l’or a occupé de nombreux conquistadors à cette période-là et entraîné la mort de nombreux indigènes, de pillages et de destructions. Eh bien sachez que la légende est venue d’une tradition, d’une cérémonie bien réelle qui est expliquée et présentée au musée de l’or.

Lors de l’intronisation d’un nouveau roi chez les Bacatá, le peuple devait accomplir un acte politico-religieux qui consistait à préparer les plus beaux objets et mets pour cette grande fête. Le nouveau souverain montait sur une barque et parcourait la lagune sacrée de Guatavita qui abritait selon la légende la dépouille de l’épouse et de la fille de l’ancien roi de Guatavita. La tradition voulait donc que l’on jette à l’eau des objets prestigieux en guise d’offrandes. C’est donc de cette tradition qu’est né le mythe de l’Eldorado dont de nombreux objets retrouvés dans la lagune sont exposés au musée.

Le musée de l’or est très riche mais nous l’avons trouvé peu didactique. On recommande fortement de prendre la visite guidée et/ou l’audioguide pour en apprécier toute la grandeur.

Musée Botero : des œuvres tout en rondeurs

Notre musée coup de cœur à Bogota ! Fernando Botero artiste mondialement connu pour ses sculptures et peintures de femmes aux formes rondes et voluptueuses est colombien ! Et ce grand artiste a souhaité faire don de son vivant d’une partie de ses œuvres pour les exposer dans ce magnifique musée à Bogota. Installé dans une demeure coloniale, les deux niveaux du musée s’ouvrent sur un patio. La collection fait la part belle aux 123 dons personnels de Botero mais également à d’autres artistes internationaux du XXème siècle : Picasso, Degas, Matisse, Dali, Chagall dont les œuvres ont été acquis par Botero himself. Autant vous dire que nous y avons passé du temps et que nous avons plus qu’adoré ! Et en plus, le musée est gratuit.

Prendre de la hauteur à Monserrate

Cette colline couverte de forêt à 3 152 m d’altitude est un monument emblématique de Bogota. C’est un peu le mont sacré des habitants. Pour y monter, prenez le téléphérique ou le funiculaire. Comptez 4,6€ A/R. Possibilité d’ailleurs de monter avec l’un et descendre avec l’autre (ce que nous avons fait). Et si vous optez pour la montée gratuite, de l’eau et de bons mollets sont indispensables pour venir à bout des 2 000 marches.

Téléphérique pour monter à Monserrate, Bogota, Colombie

D’en haut, la vue est splendide sur toute la ville et les collines verdoyantes. Lieu spirituel, une basilique coiffe son sommet.

Nos bonnes adresses à Bogota :

  • Hotel Casa de la Vega : Idéalement placé au cœur du quartier de La Candelaria, jolie demeure coloniale décorée dans les tons pastel. Les chambres sont très spartiates au charme rétro.
  • Quinua y Amaranto : Coup de cœur pour ce restaurant qui prône une cuisine bonne pour la santé. Cuisine ouverte sur un comptoir en bois, tout est fait maison et bien frais. Menu copieux qui change tous les jours, on s’est régalées.
  • Café San Alfredo : Juste à côté du musée de l’or, notre 1er café colombien. Directement du producteur au consommateur.
  • The Corner Twelve : À quelques minutes de l’hôtel Casa de la Vega, ce pub propose de bons burgers et un choix étonnant de bières étrangères. Pour le côté local, on repassera mais la nourriture est bonne.

Journée intense et sportive à Bogota pour nos premiers pas en Colombie. Une capitale qui mérite l’arrêt pour la richesse de ses musées et l’étonnant paysage alentour.

La suite de notre voyage en Colombie direction => Medellín : la ville en plein renouveau

close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: