Paysage vert avec palmiers de la vallée de Jerico, Colombie
Colombie

15 jours en Colombie : un pays en plein renouveau

La Colombie, c’est l’une des plus belles destinations d’Amérique du Sud tant elle a d’atouts à faire découvrir ! D’abord, sa nature exceptionnelle avec une grande variété de paysages. De la forêt amazonienne aux volcans enneigés à plus de 5 000 m, des collines verdoyantes de la région du café aux plages de la côte Caraïbes. Une histoire riche, le grandiose Eldorado qui a laissé de nombreux vestiges : villages coloniaux, ruines de la civilisation précolombienne. Une culture dynamique avec de beaux musées, une littérature qui s’exporte, des artistes mondialement connus comme Fernando Botero et la musique colombienne que l’on adore (holà Shakira !).

Nous avons découvert la Colombie en mars 2022 pour notre première fois en Amérique du Sud et notre seconde fois en Amérique latine. Vous vous souvenez d’ailleurs de notre voyage au Costa Rica ? Alors, pour cette toute première fois, nous avons suivi les traces de quelques-uns de nos lecteurs qui nous ont précédé. Merci à Edith & Rodolphe, Pauline & Florian et à Flo & Nico pour nous avoir fait rêver de Colombie.

Dans cet article, on vous présente notre itinéraire et tout ce qu’il faut savoir sur la Colombie avant de partir, puis vous trouverez dans les prochaines semaines, plusieurs articles par étape.

¡ Que viva Colombia !

Colombie : tout savoir avant de partir

C’est où la Colombie ?

Au confluent de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud, à cheval entre la mer des Caraïbes et le Pacifique, la Colombie est un pays frontalier du Panama, Vénézuéla, Brésil, Pérou et Équateur. Le pays est composé de 3 000 km de côtes, traversé par la cordillère des Andes qui se scinde en trois parties en Colombie : cordillère occidentale, centrale et orientale. Le pays est également aligné sur la ceinture de feu du Pacifique d’où le nombre important de volcans dans le pays. Grâce aux hautes montagnes, on trouve des vallées luxuriantes baignées de pluie mais également des déserts. La Colombie dispose aussi de la plus haute chaîne côtière du monde qui s’élève à 5 775 m juste en bord de mer. Assez incroyable !

Colombie et sécurité : est-ce dangereux ?

Quand on prépare un voyage en Colombie, la première question qu’on se pose (et que vos proches vous poseront à coup sûr) c’est si ce voyage est sans danger. Car oui, la Colombie a une sacré réputation ! Guérilla, FARC, cartels… Le pays a connu la violence pendant de nombreuses années au point d’être classé en 1970-1980 comme l’un des plus dangereux au monde. Aujourd’hui, la Colombie a renoué avec la paix et la stabilité grâce aux accords de désarmement conclus avec les FARC en 2016.

Franchement ça sent l’insécurité ce genre de paysage ? 😛

Même s’il subsiste de la délinquance et de l’insécurité comme dans beaucoup d’autres pays du monde, les colombiens ont à coeur de vous faire découvrir les richesses du pays au-delà de cette image violente. Et ils ont raison ! Nous voyagions à deux et nous ne nous sommes jamais senties en insécurité. Comme dans beaucoup de pays, il faut adopter des comportements de prudence : ne pas exhiber ses richesses matérielles (montre, bijoux) et éviter de sortir la nuit dans les grandes villes. Le Ministère des affaires étrangères déconseille également de voyager autour des zones frontalières.

Le pays s’ouvre donc progressivement au tourisme et tout est mis en place pour se sentir en sécurité. Les colombiens sont chaleureux et extrêmement gentils, fiers et ravis de nous accueillir dans un pays aujourd’hui pacifié. Ils sont heureux de rencontrer des étrangers et ça, ça fait plaisir !

Côté santé ?

Concernant les conditions sanitaires aucune difficulté ! Nous avions accès à l’eau et l’électricité partout. On vous conseille de consommer l’eau en bouteille surtout dans les petites villes (nos intestins n’ont pas forcément la même résistance que ceux des colombiens). À noter qu’aucun vaccin n’est obligatoire mais une bonne protection contre les moustiques est indispensable ainsi qu’un traitement antipaludique si vous partez dans la forêt amazonienne.

À la sortie de l’aéroport de Bogota vous êtes à 2640 m et vous pourrez être sensible au mal d’altitude. Ce fût le cas pour Charlotte qui était essoufflée au moindre effort les premiers jours. Là, pas de solution miracle ! Boire beaucoup (pas d’alcool) et manger léger.

On parle un peu d’Histoire ?

L’Histoire du pays est très riche et vous la décrire en quelques mots n’est pas forcément évident, mais je tente. Les premières traces de l’Homme datent de cinq siècles avant J.-C. Les hauts plateaux sont très vites investis et habités par des cultivateurs et des orpailleurs. L’arrivée des conquistadors espagnols en 1499, marque le début du pillage des richesses locales avec l’installation des premières colonies au début du XVIème siècle. Les colons envahisseurs fondent rapidement la 1ère ville européenne du continent sud américain, Santa Marta en 1526 et Carthagène des Indes en 1533. L’économie entière des colonies espagnoles est basée sur l’exploitation des ressources naturelles qui font l’objet de grandes expéditions et du commerce florissant de l’esclavage. Gonzalo Jiménez de Quesada fonde la Nouvelle-Grenade qui désigne les régions correspondant actuellement à la Colombie, le Venezuela et l’Équateur.

De la Nouvelle Grenade à la Colombie

En Europe, les guerres napoléoniennes affaiblissent l’Espagne qui perd de sa puissance coloniale. Simón Bolívar, héros colombien proclame l’indépendance de la Nouvelle-Grenade en août 1819. À sa mort, en 1830, le Vénézuela et l’Equateur font sécession. C’est alors que s’ouvrent des décennies de violence entre deux blocs politiques. D’un côté, les conservateurs partisans d’un Etat soutenu par l’Eglise, de l’autre les libéraux qui militent pour une séparation de l’Eglise et de l’Etat. De guerres civiles en changement de gouvernement entre conservateurs et libéraux, les inégalités sociales s’accroissent et les tensions montent dans le pays.

Le feu au poudre intervient à Bogota en 1948 avec l’assasinat de Jorge Eliécen Gaitàn, candidat à l’élection présidentielle qui suscitait enthousiasme et espoir. Des émeutes éclatent, tueries, pillages et incendies. 1 900 personnes trouveront la mort, 20 000 seront blessées et plus de 140 bâtiments détruits. C’est cet évènement important de l’histoire de la Colombie qui portera le début de la Violencia, guerre civile qui fera plus de 300 000 morts, terreau des guérillas, des milices communistes et des forces armées. Et comme si cela ne suffisait pas, la cocaïne et la marijuana viennent s’ajouter aux malheurs colombiens.

Le temps des narcotrafiquants

Il y a un nom que l’on associe évidemment à la Colombie, c’est celui de Pablo Escobar. Difficile de ne pas vous en parler, tellement les actions de cet homme auront eu un impact dans l’histoire colombienne. Plus gros narcotrafiquants d’Amérique latine (voire du monde), Escobar est aussi le plus sanguinaire. À la fin des années 1970, il dirige le cartel de Medellín et assassine hommes politiques, journalistes, fonctionnaires et civils. Le cartel de Medellín a eu pendant plus de 20 ans la mainmise sur le pouvoir économique et politique du pays. Nous avons visité le quartier de la Comuna 13 à Medellín avec Julio de l’agence World Lion Tours, c’est lui qui nous a expliqué toute l’histoire de son quartier aujourd’hui pacifié. J’aurai l’occasion de revenir sur cette visite passionnante dans l’article sur Medellín.

Vers la paix

Après des années noires de guerre, un accord de cessez-le-feu est signé en juin 2016 et entre dans l’histoire comme le dernier jour de la guerre. En août, le gouvernement colombien et les FARC mettent fin à 50 ans de conflit armé. Mais la paix est fragile. Le nouveau Président élu en 2018 cesse les échanges et remet en cause plusieurs résolutions de l’accord. Quelques attentats et annonces de reprise d’armes sont lancés mais heureusement peu suivi. Aujourd’hui, la Colombie se pacifie mais il faudra encore du temps pour se libérer de toutes ces années de violence.

J’ai pu rédiger ce petit topo historique grâce à Juan de Beyond Colombia qui a été notre guide pendant notre première matinée à Bogota. Il était tellement passionnant que j’ai bu ses paroles et que je suis un peu fière d’avoir retranscris ici. Merci Juan !

Comment se rendre en Colombie ?

Depuis la France, comptez 11h d’avion. Nous avons voyagé avec Air France en vol direct depuis Paris CDG jusqu’à la capitale Bogota. Un vol pour l’Amérique du sud, ça se mérite car le billet d’avion est onéreux. D’autant qu’avec la fin de la pandémie de Covid, les prix sont en train de grimper en flèche. Pour autant la Colombie reste accessible par rapport à ses pays voisins, comptez 600€ par personne A/R.

Le pays compte un seul fuseau horaire. Comptez entre 6 et 7h de décalage horaire en fonction de la saison. Pour vous rendre en Colombie, il n’est pas nécessaire d’avoir un visa si vous restez moins de 90 jours sur place. Vérifiez que votre passeport soit encore valable 6 mois après votre date de retour.

La période ?

La Colombie est tellement grande, deux fois la taille de la France, que cela dépend de la région choisie. De manière générale, pour bien profiter, il faut privilégier l’hiver donc entre décembre et mars. N’oubliez tout de même pas de prévoir pulls et imperméable car dans la région du café le temps est changeant et peut être pluvieux.

Le budget ?

La Colombie est une destination assez peu onéreuse pour l’Amérique du Sud. Les grandes villes sont forcément plus chères ainsi que les villes balnéaires de la Caraïbe. Les transports peuvent facilement faire grimper la note, si vous prenez l’avion et les bus. Nous avons déboursé en moyenne 180€ par jour à deux (logement, transport et nourriture compris). Pour vous faire une idée, le voyage nous a coûté avion compris 2 000€/pers pour 15 jours.

Comment payer ?

Vous payerez en COP $, le pesos colombien. Le taux de change est en moyenne de 4 000$ pour 1€. Donc on parle facilement en millions lors des transactions. La carte bancaire est largement acceptée dans les hôtels et dans les restaurants. Dans les boutiques on privilégiera de payer en liquide.

Organiser son voyage en Colombie

Une information à ne pas négliger : la langue ! Ici on parle espagnol et uniquement espagnol. Il vous faudra vraiment quelques notions car l’anglais ne vous sera d’aucune utilité. J’ai dû très vite me souvenir de mon espagnol pour nous permettre d’avoir un minimum d’échanges et de nous faire comprendre. (Et Charlotte qui ne parle pas un mot d’espagnol s’est parfois sentie bien seule…).

Comment circuler ?

C’est l’erreur de notre séjour, nous n’avons pas loué de voiture. Nous avions lu qu’il était plus facile de prendre le bus pour les petites et moyennes distances et l’avion pour changer de région. C’est le cas. Mais notre itinéraire avec voiture nous aurait permis de rayonner plus facilement (et oui on l’aime notre liberté derrière le volant !). D’autant que les voies rapides et les routes secondaires sont en excellent état. Dans les grandes villes, privilégiez vos pieds ou les transports en commun comme le métro et le câble téléphérique de Medellín.

Point sur la gastronomie locale

Vous le savez, on adooore la gastronomie en voyage ! Si la cuisine colombienne varie énormément d’une région à l’autre, elle ne nous a pas conquise… Assez redondante, peu variée et en manque de saveurs, on vous partage tout de même les spécialités à goûter.

  • L’arepa : une galette de maïs fourrée à la viande, au fromage ou aux légumes. C’est la spécialité colombienne la plus populaire qui est servie à tous moments de la journée.
  • Le tamal : un plat cuisiné dans une feuille de bananier à la vapeur, avec farine de maïs et poulet. C’est un plat que nous avons appris à cuisiner à Medellín avec Sirley.
  • Le sancocho : un bouillon avec patates ou igname, des légumes et une viande. On a goûté le meilleur à Bogota chez Quinua y Amaranto.
  • L’empanadas : chausson de viande ou de fromage que l’on mange à tout heure.
  • Les ceviches que nous avons dévoré sur la côte Caraïbes étaient succulents ! On vous donnera toutes nos bonnes adresses dans l’article de Carthagène des Indes.

Côté boissons, nous avons goûté à la bière locale très bonne et aux merveilleux jus de fruits exotiques qui sont là-bas exquis. Et surtout l’incontournable local : le CAFÉ ! La Colombie est le troisième pays producteur de café au monde et le n°1 en terme de qualité ! Il se déguste partout mais principalement dans la Zona Cafetera, la région du café que nous avons largement visité. On vous racontera tout ça dans l’article dédié.

Quoi lire ?

J’aime beaucoup associer lecture et voyage, c’est-à-dire lire un auteur local ou une histoire qui s’y déroule. Pour ce voyage en Colombie, j’ai sans hésité embarqué un ouvrage de Gabriel Garcia Márquez, l’un des plus grand écrivain colombien, Prix Nobel de littérature en 1982. Je recommande Cent ans de solitude que j’ai tenté de lire en espagnol sur place (j’ai mis 10 minutes à déchiffrer la première page 😂 ) mais que j’ai pu lire en français dès notre retour.

Pendant le voyage, j’ai lu Le bruit des choses qui tombent de Juan Gabriel Vásquez, auteur colombien également. Le récit se déroule à Bogota et entremêle la vie d’Antonio Yammara et de Ricardo Laverde, à l’ombre du commerce de la drogue.

Découvrir la vraie Colombie : faire confiance à Kaanas Travel

Habituellement, tous nos voyages sont concoctés par nos soins à l’aide de conseils de blogueurs et de guides de voyage. Mais pour la Colombie qui s’ouvre doucement au tourisme, nous voulions vivre des expériences de vie chez les habitants et pour cela, nous avons fait confiance à Kaanas Travel. Cathy est française, savoyarde et est tombée amoureuse de la Colombie il y a cinq ans. Elle organise pour vous, des voyages sur mesure autour d’expériences authentiques et du tourisme durable et responsable qui bénéficie aux populations locales. Elle est donc gérante de sa propre boîte Kaanas Travel et emploie des guides francophones qui accompagnent les voyageurs dans les expériences. Pour notre séjour en Colombie, nous lui avons confié 4 journées de notre voyage.

Notre rencontre fût un vrai coup de coeur. Nous avons tout de suite senti son amour pour le pays et pour les colombiens. Cathy nous a permis de vivre des expériences incroyables comme celle avec Ariel et sa famille à Jéricó dans sa ferme du paradis. Nous la remercions chaleureusement et faisons un petit coucou par ici à Francy, Maria-Nelcy et Mickaël qui ont été de supers guides !

15 jours en Colombie : notre itinéraire

15 jours c’est court pour un pays aussi grand que la Colombie. Nous avons donc fait le choix de bien approfondir une région plutôt que de passer beaucoup de temps sur les routes. On vous partage ci-dessous le résumé de notre itinéraire et on détaille chaque escale dans des articles dédiés.

#1 – Bogota : une journée dans la capitale de Colombie

C’est donc à Bogota, la capitale de Colombie, que nous avons posé le pied pour la première fois en Amérique du Sud. Au programme de cette journée intense et sportive : matinée avec Juan pour une première approche en visite guidée de Bogota et de l’histoire du pays. Puis visite du musée de l’Or, l’un des plus grands et riches du monde et du musée Botero qui renferme les plus belles oeuvres de l’artiste. Et enfin, nous avons pris de la hauteur à 3 152 m à Monserrate pour une vue magnifique sur tout Bogota.

Deux nuits à l’hôtel Casa de la Vega dans le centre historique de la ville.

#2 – Medellín, la ville en plein renouveau et excursion à Guatapé

Après la capitale, on s’envole pour la tentaculaire Medellín où nous passerons trois jours. On découvre notre quartier, El Poblado qui nous a fait l’effet d’une jungle urbaine. Nous partons avec Francy de l’agence Kaanas Travel pour une visite de marché et un cours de cuisine chez Sirley. Et nous vivons un moment fort avec Julio dans la Comuna 13, ancien quartier le plus dangereux de la ville, symbole d’espoir et de paix.

Nous consacrons une journée à visiter la jolie ville colorée de Guatapé à quelques kilomètres de Medellín. On monte à El Penol, un monolithe de 220 m de hauteur et on flâne dans la ville.

Trois nuits au Botánica Casa Hotel by DOT Tradition dans le quartier El Poblado.

#3 – Jericó : 2 jours dans le village authentique de la Cordillère des Andes

Après les villes, nous voici dans la nature pour deux jours d’immersion dans un village authentique et traditionnel Jericó. Quel bonheur de nous balader sur les placettes et les rues colorées typiques de la Colombie. C’est ici que nous avons vécu l’une des plus belles rencontres de voyage, celle avec Ariel et sa famille. Après une magnifique randonnée, nous sommes arrivées dans la ferme d’Ariel, un petit coin de paradis dans lequel nous avons récolté le café.

Deux nuits à El Despertar Hotel.

#4 – Salento et la région du café

Bienvenue dans la région du café, verdoyant et pluvieux ! C’est ici que nous avons posé nos sacs pour plusieurs jours, tellement il y a à faire et à voir. Le joli village de Salento et celui de Filandia sont immanquables. C’est aussi l’endroit pour boire du café et visiter une ferme productrice la Finca De Don Elias. La vallée de la Cocora est un paysage unique et emblématique de Colombie avec ses palmiers géants de cire. C’est d’ailleurs ce coin magnifique qui a inspiré le dernier film des studios d’animation Walt Disney Encanto: La fantastique famille Madrigal. Et c’est avec le rambo local alias Alejandro qui connait la forêt comme sa poche que nous sommes parties dans la jungle de Barbas Bremen à la recherche des singes hurleurs (que nous avons trouvé !).

Quatre nuits dans un hôtel que l’on ne recommandera pas car décevant et bruyant.

#5 – 3 jours sous le soleil de Carthagène des Indes

Notre voyage en Colombie s’est achevé sur la côte Caraïbes sous le soleil de Carthagène des Indes. Cette ville coloniale est tout simplement magnifique. Nous avons pris le temps de découvrir ses ruelles et placettes et de goûter à une gastronomie locale excellente. C’est aussi le moment off du voyage où nous avons lézardé plusieurs heures au bord de la piscine.

Trois nuits à l’hôtel La Passion dans le coeur historique de Carthagène.

Ce voyage en Colombie fût une aventure merveilleuse. Heureuses d’avoir pu découvrir ce pays en plein renouveau qui a renoué avec la paix et qui n’attend plus que les voyageurs du monde entier.

Pour être en transparence avec vous, chers lecteurs, quelques liens sont sponsorisés dans l’article avec Civitatis. Si vous réservez l’activité (que nous avons vraiment faite) sur le lien que nous avons mis, nous touchons une petite commission.

Nous avons également bénéficié d’une ristourne sur le prix des activités avec Kaanas Travel en échange de ce partenariat et de la mention de son agence. Cathy n’a donc pas gagné d’argent avec nous et on espère qu’elle en gagnera beaucoup avec vous ! C’est tout le bonheur que nous lui souhaitons.

close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: