Cascade luxuriante à Arenal au Costa Rica
Costa Rica

15 jours au Costa Rica : l’itinéraire de notre road trip 100% nature

Quand on vous dit Costa Rica, vous pensez certainement : ananas, végétation luxuriante, forêt tropicale, toucans, café… Et vous auriez raison ! Visiter le Costa Rica, c’est faire le choix de découvrir une faune et une flore incroyablement riche. Paresseux, papillons, toucans, perroquets, singes, grenouilles, crocodiles et surtout des centaines de milliers d’oiseaux. Avec plus de 500 000 espèces, le Costa Rica représente à lui tout seul 5% de la biodiversité de la planète. En bref, vous ne saurez plus où donner de la tête !

116 volcans, 1 200 km de côtes, un quart du territoire classé en parcs nationaux ou réserves naturelles et surtout : une conscience du développement durable et du modèle d’écotourisme. Le Costa Rica nous a surpris par sa douceur de vivre, ses richesses environnementales incroyables et la gentillesse de ses habitants, appelés les Ticos. Un pays dont le crédo principal est la protection de l’environnement, le respect du vivant et le bien-être de la population. Un mode de vie qui se traduit par une devise nationale « Pura Vida ».

Si vous êtes un(e) habitué(e) du blog, vous n’êtes pas sans savoir que nous adorons observer les animaux sauvages dans leur milieu naturel. [Si vous avez manqué notre périple jusqu’au cercle polaire pour voir l’ours blanc, c’est ici]. C’est cette soif de nature qui nous a emporté jusqu’au Costa Rica en mai 2019 avec Lou, une des sœurs de Charlotte.

Un road trip 100% nature pendant 15 jours de dépaysement et de verdure garanti. Dans cet article, on vous donne notre itinéraire, les temps de trajets et on vous proposera très bientôt un article par étape pour vous donner tous les détails de cette escapade en Amérique centrale.

Avant de partir au Costa Rica

La période ?

Il paraît que la meilleure période pour découvrir le Costa Rica est de janvier à fin avril pendant la saison sèche. Nous avons fait le choix de sortir un peu des sentiers battus et de venir visiter le pays au mois de mai, au tout début de la saison des pluies qu’on appelle « la saison verte ». Avantages ? Beaucoup moins de voyageurs, des tarifs plus bas sur les logements notamment et une végétation vraiment verte partout grâce à l’humidité. Inconvénients ? Et bien… la saison des pluies est arrivée plus tôt que prévue cette année et nous avons essuyé quelques jours de pluie (chaude) non-stop ce qui n’était pas 100% idéal. Il a fallu parfois jouer avec les gouttes. Moralité, pour aller au Costa Rica, il faut prévoir à la fois le maillot de bain et le K-Way !

Organiser son voyage ?

Depuis la France, comptez 10h d’avion. Nous avons voyagé avec Air France en vol direct depuis Paris CDG à la capitale San José. Comme tout voyage, nous avons concocté notre road trip de 15 jours à l’aide de conseils de blogueurs et du Routard. Et surtout au Costa Rica, il existe Toutcostarica.com. Un réseau solidaire francophone qui propose une carte Premium à $65 et vous permet ensuite d’obtenir entre 30 et 50% de réduction sur les réservations de vos nuitées et activités. En plus des réducs, des Français expatriés là-bas vous conseillent. Ils sont aux petits soins pour vous donner toutes les astuces nécessaires à l’organisation de votre voyage. D’ailleurs, acceptez le briefing qu’ils proposent à votre arrivée sur place. C’est un super échange, ils vous donneront pleins de conseils pour que votre immersion dans le pays se passe au mieux 🙂 . Un vrai plus quand on débarque !

Comment circuler ?

Pour découvrir le pays, il est indispensable de louer une voiture. Et pas n’importe quelle voiture : il est impératif de rouler en 4×4 ! Au Costa Rica, seul le réseau des routes nationales est goudronné et en bon état. Toutes les autres sont des pistes de terre et de cailloux. Concept ! Prévoyez donc une voiture en conséquence avec un moteur puissant, qu’il puisse vous permettre d’emprunter tous les chemins de terre et les routes cabossées. Attention : il peut y avoir des arnaques à la location de voiture. Le mieux pour louer est de passer par le réseau ToutCostaRica qui s’occupe de vous mettre en relation avec les bons loueurs.

Où loger au Costa Rica ?

Grâce à ToutCostaRica, nous sommes beaucoup passées en direct avec les hôtels (pour obtenir la réduction) et pour le reste : Booking. Nous avons globalement logé dans des lodges proposant des cabanes en pleine nature. On vous parlera également de notre logement coup de cœur du voyage : la Finca la Amistad.

Payer ?

La monnaie officielle au Costa Rica est le Colon costaricien (CRC) mais sachez que vous serez amené à payer en dollars américains et en cash ! Très important, il est de l’ordre de l’impossible de payer par carte bancaire et très compliqué de retirer de l’argent. (Pour vous donner une idée, nous avions 3 CB différentes, toutes internationales et nous avons dû essayer au moins 4 banques différentes avant de pouvoir réussir). Donc prévoyez d’embarquer du cash : moitié colons, moitié dollars.
A noter que le Costa Rica n’est pas un pays bon marché. C’est même l’un des plus onéreux d’Amérique centrale. Une raison simple, il ne vit que de deux choses : l’exportation d’ananas et le tourisme.

15 jours au Costa Rica : notre itinéraire

Jours 1 & 2 : Autour du volcan Arenal

[Alajuela (ville de l’aéroport) => La Fortuna : 115km – 2h30]

Emblème du Costa Rica, Arenal est l’un des plus beaux volcans d’Amérique centrale. C’est ici que nous avons commencé notre voyage dans une verdure abondante et luxuriante. Au programme : randonnée dans le Parc National du volcan Arenal, sortie de nuit à la recherche des grenouilles, baignade dans les sources d’eau chaudes et journée perchées sur les ponts suspendus du Mistico Park.

Une nuit à Alajuela : Chez Pierre B&B
2 nuits à la Fortuna : Arenal Oasis Lodge & Wildlife Refuge

Jour 3 : Tout apprendre sur le chocolat dans une plantation de cacao

[La Fortuna => Bijagua : 100km – 2h30 en longeant la lagune d’Arenal]

Gros coup de coeur de notre voyage : la Finca la Amistad Cacao Lodge. Imaginez : une poignée de cabanes en bois au milieu des plantations de cacao, un hamac, des bananiers et le cerise sur le gâteau : un paresseux dormant sous nos fenêtres. Nous avons tout appris sur les étapes de transformation d’un des meilleurs chocolats au monde dans ce petit coin où règne la douceur de vivre.

Une nuit à proximité de Bijagua : Finca La Amistad

Jour 4 : Découvrir l’eau bleu du Rio Celeste au Parc National Tenorio

La légende raconte que Dieu, quand il eu fini de peindre le bleu du ciel, rinça ses pinceaux dans le fleuve devenu le Rio Celeste. C’est dans le Parc National du volcan Tenorio que vous découvrirez cette magnifique cascade bleue azur. Elle se découvrira au bout d’une randonnée de quelques heures et qui se mérite !!

[Parc National Tenorio => Monteverde : 100km – 3h30 en passant par Tierras Morenas]

Jours 5, 6 & 7 : Monteverde, où comment passer 3 jours la tête dans les nuages

Monteverde, c’est la montagne « toujours verte » et elle porte bien son nom. C’est le coeur vert du Costa Rica, une grande jungle sauvage loin de l’agitation du monde. Vous y découvrirez un secteur montagneux couvert de forêts primaires denses. Au programme : une route chaotique dont on se souviendra, des randonnées dans les forêts de nuages et la découverte de l’or de la région : le café.

3 nuits à Monteverde : Cabanas Valle Campanas

Jours 8, 9 & 10 : Entre plages, surfeurs et pluie sur la péninsule de Nicoya

[Monteverde => Samara : 141km – 3h30]

La pluie est arrivée plus vite que prévue lors de notre séjour au Costa Rica. On a malheureusement essuyé un temps gris sur la péninsule paradisiaque de Nicoya et nos trajets se sont vus rallongés. Au programme, entre deux gouttes : plage, observation de la ponte des tortues et randonnée dans le Parc National Curu avant de reprendre le ferry pour descendre le long de la côte Pacifique centrale.

Première nuit à Samara : Samara Pacific Lodge
Seconde nuit à Corozalito : Cabinas Corozalito [Samara => Corozalito : 27km – 1h]
Troisième nuit à Montezuma : Casa Colores [Corozalito => Montezuma : 130km – 4h]
Quatrième nuit à Tarcolès : Hotel Cerro Lodge [Montezuma => Tarcolès : 110km – 5h en comptant la traversée en Ferry]

Jours 11 à 14 : Le Corcovado, un concentré de Costa Rica coupé du monde

[Tarcolès => Sierpe : 214km – 3h10 et on rend la voiture pour prendre le bateau (1h30) jusqu’à Bahia Drake]

C’est dans ce petit coin du bout du monde qu’est le Corcovado, que nous avons posé nos sacs pour 3 jours. Le trajet est long et semé d’embuches pour rejoindre la petite ville de Bahia Drake sur la péninsule d’Osa. Mais le jeu en vaut la chandelle ! A la clé ? 450 km² de forêt tropicale, 500 variétés d’arbres, 350 espèces d’oiseaux, 130 sortes de mammifères, 40 types de poissons d’eau douce, 70 familles de reptiles. Le jour, la nuit, à même le sol, dans les arbres ou dans les airs, on en a vraiment pris plein les yeux au Corcovado.

3 nuits à Bahia Drake : Las Cotingas

[Bahia Drake => San José : 1h d’avion avec la compagnie Sansa Airlines pour 150$ par personne]

C’est avec une soif de nature que nous avons atterri au Costa Rica. Et quelle découverte ! Nous sommes rentrées émerveillées par sa faune incroyablement riche. Le pays le plus vert que nous ayons traversé. Alors, foncez au pays « Pura Vida« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: