Mouton qui broute sur les falaises d'Achill Island sur la Atlantic Drive
Irlande

Irlande : 4 jours sur la Wild Atlantic Way du comté de Donegal au comté de Mayo

C’est le premier tronçon de la fameuse Wild Atlantic Way, la plus longue route côtière balisée au monde qui longe l’Ouest de l’Irlande, que nous avons parcouru. Ce trajet a été réalisé en 4 jours non consécutifs. Nous avons découvert le comté du Donegal et de Sligo lors de notre troisième road trip entre l’Irlande du Nord et Galway en mai 2018. Puis ré-arpenté le comté de Sligo et découvert le comté de Mayo lors de notre quatrième séjour en Irlande en janvier 2022. Nous avons mis cela bout à bout pour vous proposer ces 4 jours sur la magnifique Wild Atlantic Way.

Le comté du Donegal, le long de la Wild Atlantic Way

À l’extrême Ouest de l’Irlande du Nord, le comté du Donegal offre des merveilles qui valent vraiment de s’y arrêter et de découvrir ce coin d’Irlande sauvage. Pour la plupart des spots que l’on vous recommande, les panneaux vous guideront aisément. Et n’oubliez pas de suivre ceux qui indiquent si vous êtes au Nord (N) ou au Sud (S) de la route côtière, la Wild Atlantic Way.

Le magnifique Glengesh Pass

Entre Ardara et Glencolmcille, une route unique le Glengesh Pass traverse sur 25 km, des collines de tourbes et offre un panorama sauvage sur la vallée. Une scenic road (route panoramique) comme on les adore et que nous traquons dans nos escapades.

Les Slieve League

Gros coup de coeur pour les Slieve League, ces falaises de plus de 600 m de hauteur tombant à pic dans la mer. Elles sont parmi les plus hautes falaises d’Europe. Vous pouvez garer votre voiture en bas et monter les 1,5 km jusqu’au point de vue ou vous garer au second parking tout en haut (sans oublier de fermer la barrière derrière vous pour les moutons). En haut du sentier, la vue est vraiment fabuleuse sur les falaises.

Le bout du monde à Glencolmcille

A l’extrémité de la péninsule du Slieve League, de la tourbe et des falaises composent un décor sauvage. Dans ce petit village, il n’y a plus grand chose que la beauté des paysages pour s’y rendre. On vous recommande la jolie plage Malin Beg en contrebas d’une crique. Nous y avions pique-niqué en achetant un sandwich au Silver Strand Café sur le chemin.

Lough Eske Castle, notre coup de coeur logement du séjour

Magnifiquement restauré, ce château du XIXème siècle, est un palace dans lequel Charlotte m’a amené pour mes 29 ans. C’était une belle surprise avec au programme spa et diner au restaurant du chef. Nous avons passé une fin d’après-midi et une soirée merveilleuse au Lough Eske Castle. Mention spéciale pour le petit déjeuner.

Le comté de Sligo entre terre et mer

Pour notre passage dans ce comté, nous nous sommes aventurées dans les terres avant de reprendre la Wild Atlantic Way.

La petite ville de Sligo, au carrefour de deux comtés

Petite ville agréable et à taille humaine, nous l’avons parcouru rapidement lors d’un dimanche après-midi. La ville était endormie et les boutiques étaient fermées 🙁 . Nous sommes donc parties nous balader vers Strandhill et Rosses Point sur la côte. En été ici, ça doit vraiment être sympa avec la piscine naturelle d’eau de mer.

A Sligo, on peut vous recommander deux restaurants que l’on a aimé : le Osta Cafe où nous avons déjeuné et le Donaghy’s Bar où nous avons diné. Mention spéciale pour le boeuf à la Guinness : un régal !

Autour du lac de Lough Gill

Depuis Sligo, nous sommes parties vers le lac Lough Gill. Une route sinueuse et étroite fait le tour du lac. On s’arrête devant le Parke’s Castle qui permet une joie vue sur le lac. En été, vous pouvez faire un tour en bateau sur le lac depuis cet endroit.

Eagle’s Rock

Nous reprenons la route vers Eagle’s Rock, un haut plateau rocheux en forme de cirque. Nous sommes ici à la frontière entre deux comtés : celui de Sligo et celui de Lentrim. Le coin est réputé pour de jolis spots de randonnée. Nous avions prévu d’y passer un peu de temps mais c’était sans compter sur le déluge de pluie qui s’est abattu au moment précis où nous sortions de la voiture. Raté !

Gleniff Horseshoe

Nous avons donc continué notre route vers Gleniff Horseshoe pour en prendre plein les yeux de ce paysage fabuleux. À pied ou en voiture, Gleniff Horseshoe est un cirque en forme de fer à cheval, circuit de 10 km qui offre des paysages et des panoramas incroyables. La ruine au bout du chemin lui confère une ambiance romantico-mystique que j’adore. Je ne vois pas quoi écrire de plus, si ce n’est d’ouvrir grand vos yeux pour les photos qui vont suivre.

Sur la route qui redescend vers Sligo, vous apercevrez Benbulben, un mont qui ressemble à un cône de plus de 500 m de haut que l’on aperçoit depuis toute la côte Nord du comté de Sligo. C’est un peu l’incontournable du coin.

Le comté de Mayo, le long de la Wild Atlantic Way

Pour découvrir ce comté, il aura fallu attendre notre quatrième fois en Irlande. Authentique et sauvage, il nous a offert encore de belles découvertes ! Ici encore, n’oubliez pas de suivre les panneaux qui indiquent si vous êtes au Nord (N) ou au Sud (S) de la Wild Atlantic Way. Pour rayonner dans le comté de Mayo, nous avons pris une chambre au Nevins Newfield, à côté de Westport, juste au-dessus du restaurant pub typiquement irlandais du même nom.

Prendre un bol d’air au Downpatrick Head, notre coup de coeur sur la Wild Atlantic Way

Quel souvenir mémorable que notre sortie au Downpatrick Head. Il y avait tellement de vent que nous avions du mal à tenir debout. L’endroit donne cette impression du bout du monde avec ce piton rocheux seul au milieu de la mer. Bourrasque de vent et pluie, ne nous ont pas empêché de profiter d’un de nos coup de coeur de plus le long de la Wild Atlantic Way.

Achill Island et la magnifique Atlantic Drive

La plus grande île irlandaise est reliée à la terre ferme par un pont. Et c’est donc en passant le pont en voiture que nous avons découvert l’île d’Achill. La Atlantic Drive, c’est une nouvelle scenic road (route panoramique) à ne pas manquer. Elle serpente l’île en surplombant la mer.

En ce jour de janvier, il y avait beaucoup de vent et d’embruns (pour ne pas dire qu’il pleuvait). La beauté sauvage de cette île nous a rappelé celle de Belle-île-en-Mer, où il peut faire beau et moins beau, 10 fois par jour. On vous conseille de prendre la route par le sud, donc dès votre arrivée du continent sur votre gauche. Le panneau était un peu caché à notre passage, soyez vigilant !

Par beau temps, ne manquez pas de monter au sommet du Minaùn pour une vue à 360° sur toute l’île. Et s’il fait vraiment très très beau, la plage de Keem est magnifique avec son eau turquoise et son sable blanc. On dit d’ailleurs, que c’est l’une des plus belles d’Irlande.

Oui bon d’accord, en janvier nous avons admiré la plage sous une pluie battante 🙂

La jolie ville de Westport

Ville très animée aux boutiques colorées, Westport nous a séduite avec son petit centre ville. C’est un lieu de vacances très prisé des irlandais, la ville a même été élue « Best place to live » en Irlande par l’Irish Times il y a quelques années. Une adresse à vous recommander, le Gavin’s Café pour un déjeuner ou un goûter gourmand. Mention spéciale pour leurs cafés latte et carrot cake.

Nous voici encore une fois charmées par ce coin d’Irlande sauvage et authentique autour des comtés du Nord Ouest.

close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: