Vue impressionnante sur la végétation à l'intérieur d'une des serres de Kew Gardens à Londres
Royaume-Uni

Un dimanche à Kew Gardens, les magnifiques jardins botaniques royaux de Londres

Amoureuses de nature et de botanique, tout ce qui concerne les plantes nous passionne. Alors il y avait un immanquable à Londres que nous n’avions pas encore visité : Kew Gardens. À l’ouest de la capitale anglaise, bienvenue dans l’un des plus beaux jardins botaniques au monde. Kew Gardens abrite l’une des plus importantes collections de plantes de la planète avec plus de 30 000 espèces. Les jardins comptent également la plus grande serre victorienne au monde Temperate House.

Au-delà de tous les superlatifs que l’on pourrait écrire pour vous décrire cet endroit, Kew Gardens, c’est surtout la promesse d’une journée merveilleuse dans le monde des plantes. Vous nous suivez ?

Rejoindre les jardins botaniques royaux de Kew

C’est lors de notre dernière escapade à Londres en mars 2022 que nous avons profité du début du printemps pour visiter Kew Gardens. Le jardin se rejoint facilement en 30 minutes de métro, arrêt Kew Gardens, depuis le centre de Londres. Il est ouvert tous les jours et il faut débourser 20£/pers pour l’entrée. Le jardin est tellement vaste qu’il faut la journée pour l’arpenter et bien en profiter. Les piques-niques sont autorisés et des restaurants sont disponibles dans le jardin.

Un peu d’histoire ?

Les jardins royaux de Kew ont pour origine un jardin exotique créé dans les années 1660. Largement agrandi et enrichi au fil des années, les jardins deviennent propriété de la Couronne Britannique en 1781. Les collections de plantes atteignent rapidement une dimension impressionnante grâce à l’expansion de l’empire britannique dans le monde : Malaisie, Amérique latine, Inde, Sri Lanka… On rapporte à Kew, les variétés que l’on a découvert lors de ses expéditions, qu’elles soient vivantes ou sèches. Les jardins deviennent un lieu emblématique de l’époque victorienne.

Kew Gardens possède aujourd’hui, l’un des plus grands herbiers du monde avec plus de 8 millions de spécimens, représentant 95 % des espèces végétales de la planète. Depuis 1863, les jardins sont voués à la recherche et permettent aux scientifiques d’étudier la biologie unique de certains végétaux. Il y a 20 ans, Kew Gardens a initié, un projet de protection et de conservation des graines du plus grand nombre de plantes possibles sur Terre et notamment celles en danger d’extinction. Les jardins de Kew ont été inscrits en 2003 à l’inventaire du patrimoine mondial de l’Unesco. Une inscription qui honore ses collections et son influence dans l’art des jardins.

Des jardins botaniques qui invitent au voyage

Sur 121 hectares, vous pourrez tour à tour vous balader dans de magnifiques jardins anglais, méditerranéens et japonais. Mais également au coeur d’une bambouseraie, d’une roseraie, d’un potager… L’émerveillement est partout ! En été, on vous recommande de monter sur le Treetop Walkway, une passerelle à 20 m de haut pour observer la canopée.

Les serres royales de Kew Gardens

Que d’émotion et de plaisir de visiter les deux serres à l’architecture grandiose, verrière et charpente métallique, la Palm House et la Temperate House. À la fois fascinantes et intrigantes, elles renferment des trésors, des pépites végétales qui donnent au Kew Gardens, une beauté sans pareille.

Palm House : la première des serres de Kew Gardens

Palm House, la serre des palmiers est la construction la plus connue. Construit entre 1844 et 1848, le bâtiment est grandiose. Chaque carreau de verre a été fait à la main pour s’adapter à la forme particulière de la serre en fer forgé de style victorien, constamment chauffée. Un escalier en fer forgé mène à une galerie en hauteur d’où l’on peut admirer la beauté du lieu.

Elle fût restaurée deux fois. En 1955, c’est toute la structure métallique qui a été nettoyée et les chaudières modernisées. À l’origine, les serres étaient chauffées au charbon. Puis, de 1984 à 1988, elle a été complètement vidée pour restaurer de nouveau le système de chauffage et tout le bâtiment.

Toutes les plantes ont été déplacées dans d’autres serres et certaines, les plus grandes, coupées pour l’herbier. Aujourd’hui, Palm House abrite une collection de palmiers, une grande variété de plantes tropicales et de vivaces du monde. Toutes les plantes sont regroupées selon leur origine géographique et les plantes les plus hautes sont installées au centre de la serre. Pour l’anecdote, la serre abrite la plante en pot la plus vieille du monde, l’Encephalartos altensteinii qui a été apportée au Kew Gardens en 1775.

Temperate House : la plus grande serre victorienne au monde

Temperate House est une serre dédiée aux plantes de climat subtropical humide et méditerranéen. Devant l’immense quantité de plantes venant des quatre coins du monde, Palm House ne suffisait plus. C’est donc en 1860 que les travaux commencèrent pour une construction deux fois plus grande que Palm House. La serre fut officiellement ouverte en 1863 mais les travaux se poursuivirent jusqu’en 1899.

La serre centrale concentre les plus grands arbres. L’aile nord correspond aux plantes d’Australie, de Nouvelle-Zélande, d’Asie et du Pacifique. L’aile sud présente les plantes africaines. Temperate House, c’est 10 000 plantes et 1 500 espèces végétales sur 4 880m2 de serre. C’est la plus grande serre victorienne du monde avec les plantes les plus rares de notre planète, dont certaines sont éteintes à l’état sauvage. Rien que ça ! La serre a été magnifiquement restaurée récemment, pour notre plus grand bonheur.

La galerie de Marianne North, la première femme peintre botaniste

IM-MAN-QUA-BLE ! Au sud de l’entrée principale Victoria Gate, la North Gallery renferme tous les trésors artistiques de Marianne North. Je ne vais pas vous le cacher, j’avais tellement hâte de découvrir cet endroit que j’étais comme une enfant le soir de noël quand j’ai ouvert la grande porte en bois de la galerie.

Il faut dire que Marianne North est une pionnière ! Née en 1830, c’est la première femme exploratrice, illustratrice et dessinatrice. En 1871, elle décide de partir parcourir les six continents pour peindre des paysages et des espèces botaniques. De ses voyages, elle rapportera plus de 830 peintures et propose de les donner au Kew Gardens qui lui construit un pavillon pour les exposer. La North Gallery est inaugurée en 1882. Son oeuvre a une forte valeur scientifique tant Marianne North documenta la vie des plantes du monde entier avec précision et rigueur. Et c’était bien avant la photographie ! D’ailleurs de nombreuses espèces de plantes sont nommées en son honneur : Areca northiana, Kniphofia northiana, Nepenthes northiana…

Et puis, une femme qui voyage seule en 1871, ce n’est pas courant et ce n’est pas convenable dans l’univers très masculin de la botanique et du naturalisme exotique du XIXe siècle. Mais Marianne North n’en a que faire. La North Gallery est d’ailleurs, la seule exposition permanente dédiée à une femme artiste en Grande-Bretagne. Et rien que pour ça, c’est l’un de nos coups de coeur !

Vous l’aurez compris, Kew Gardens c’est notre gros coup de coeur 2022 ! Une visite extraordinaire qui plaira à tous les amateurs de plantes, aux apprentis botanistes et jardiniers du dimanche ou non. Un voyage au coeur de la nature, sanctuaire de biodiversité.

Se dépayser près de chez soi ?

Si vous êtes comme nous, amateurs de botanique, de plantes et de fougères en tout genre, deux visites indispensables à Paris pour vous dépayser et vous émerveiller.

Les serres d’Auteuil créées en 1761, situées dans le XVIème arrondissement de Paris. Elles sont cinq, caractéristiques de l’architecture de l’époque de couleur vert d’eau. La plus grande des serres réunit une palmeraie, une orangerie et un jardin tropical. Elles sont organisées autour d’un beau jardin qui abrite des collections de plantes rares et d’arbres remarquables. C’est un très bel endroit et l’entrée est gratuite.

Les grandes serres du jardin des plantes qui ont été construites à partir de 1836 et classées Monuments Historiques depuis 1931. Structures de verre et d’acier au nombre de cinq, elles servent à conserver et à acclimater des plantes rapportées des voyages scientifiques. Quatre peuvent être visitées, la cinquième servant de nurserie. Elles abritent de magnifiques collections tropicales et exotiques. Intégrées au Muséum national d’histoire naturelle, la visite des serres est payante. Régulièrement, de belles expositions temporaires y sont organisées, notamment autour des orchidées.

close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: