Vue sur le magnifique phare de la Corbière à Jersey
Royaume-Uni

4 jours sur l’île de Jersey pour une parenthèse anglaise

C’est au cœur de l’automne et des jolies couleurs de sa campagne, que nous sommes parties à la découverte de l’île de Jersey. Aucune idée de ce que nous allions y trouver avant d’y être et c’est tant mieux pour se laisser surprendre par une destination inconnue et inattendue. De belles baies de sable doré, des vestiges de la seconde guerre mondiale, une cuisine orientée vers la mer. On vous raconte tout de notre break insulaire 100 % British de 4 jours. Goooooo !

Tout savoir avant de partir

Jersey se situe à seulement 30 kilomètres des côtes françaises du Cotentin en Normandie. Et pourtant, nous sommes bien sur une île britannique avec conduite à gauche, l’anglais pour langue officielle et l’art de prendre le thé l’après-midi 😉 . Plus grande des îles anglo-normandes, Jersey c’est 110 000 habitants insulaires, 118 km2 soit 15 km de long sur 8 km de large.

Pour le côté sauvage et (presque) seul au monde, on vous recommande la côte nord et ouest. Le reste de l’île est assez urbanisé avec assez peu de routes panoramiques. Le climat est le même que sur la côte bretonne nord et dans le Cotentin, changeant plusieurs fois par jour : passant du ciré et des bottes, au t-shirt et sandales (je n’exagère qu’à peine !).

Les marées y sont aussi très impressionnantes, Jersey possédant l’un des plus grands marnages au monde (le troisième pour être exact). Le marnage étant la différence de hauteur entre la basse mer et la haute mer. À marée basse, l’île double de taille, ce qui offre un paysage totalement différent en fonction des marées.

Jersey et la France

L’insolite sur l’île, c’est que quasiment tous les panneaux de signalisation et les noms des routes sont en français. Cette étrangeté est due à la langue de Jersey, le jèrriais, une variante du normand qui ressemble un peu au français, devenu langue officielle en 2019.

L’Histoire nous apprend également que Victor Hugo est arrivé sur Jersey en août 1852. Exilé après avoir été chassé de France à cause de ses opinions politiques et son opposition au nouveau gouvernement de Louis-Napoléon Bonaparte, Napoléon III. 3 ans plus tard, il est expulsé de l’île pour avoir injurié la Reine Victoria dans un écrit. Il se réfugie à Guernesey où il passera 20 ans.

Comment se rendre à Jersey ?

Nous avons couplé ce séjour avec un week-end à la découverte de Cancale (dont on vous parle très vite). Nous sommes venues depuis Paris en voiture et avons pris le ferry à Saint-Malo avec Condor Ferry. La traversée s’effectue en 1 h 20 sur un bateau stable et confortable. Les salons sont calmes et il y a même de quoi se restaurer. Par contre, comme pour prendre un avion, il y a de nombreuses barrières de sécurité avant d’embarquer. Prévoyez d’y être minimum 1 h 30 avant. Il faut compter 56 €/pers l’aller-retour et 67 € pour le passage de la voiture aller-retour également. La voiture reste pour nous un indispensable à Jersey.

Jersey, une île vraiment British ?

Un grand oui ! Déjà, il vous faudra absolument un passeport puis avancer ou reculer votre montre d’une heure. Prévoir quelques Livres sterling £ pour payer, un adaptateur de prise pour recharger votre portable et enfin ne pas oublier de rouler à gauche si vous êtes en voiture.

Et la gastronomie dans tout ça ?

À Jersey, vous mangerez principalement des produits venus de la mer dont les fruits de mer sont la spécialité (homards, araignées, palourdes, huîtres…) et c’est délicieux ! Île britannique oblige, laissez-vous tenter par l’afternoon tea, l’art du copieux goûter. Sandwichs, petites pâtisseries, scones avec crème et confiture et la fameuse tasse de Earl Grey. Nous avons testé la formule à 25 €/pers de l’hôtel St Brelade’s Bay, un délicieux moment.

Dormir dans le merveilleux Château la Chaire

Situé au nord est de Jersey, l’hôtel Château la Chaire, c’est tout ce que l’on peut rêver pour un séjour à la campagne. Le château ressemble à une maison de campagne typiquement anglaise perdue dans un massif forestier dense, au fond de la baie de Rozel. Et cela nous a remémoré notre escapade dans la campagne anglaise.

Décoration raffinée, ambiance feutrée et cocooning, la chambre supérieure était grande avec canapé, lit king size et bain jacuzzi. Le tout est complété par un petit-déjeuner buffet et à la carte. Mention spéciale pour le porridge et les tartines de saumon fumé. Comptez 130 € la chambre. L’hôtel Château la Chaire rentre directement dans le TOP 5 des plus beaux endroits où nous avons logé.

4 jours à Jersey, notre itinéraire

Nous sommes arrivées à Jersey en milieu de matinée un dimanche et reparties en fin de journée le mercredi. On vous propose un itinéraire de 4 jours un peu adapté par rapport à celui que nous avons réalisé. Tenez compte des distances et de la météo pour adapter votre itinéraire.

Jour 1 • Saint-Hélier et le centre de Jersey

Saint-Hélier : la capitale de Jersey

Si vous arrivez en bateau, vous débarquerez ici à Saint-Hélier, la capitale. La ville est le pôle d’activité de l’île et concentre quelques rues commerçantes agréables. King et Queen Street sont des rues piétonnes.

On recommande un arrêt chez Harriet & Rose au 71 King street, un concept store tout mignon ; un passage à la maison de Jersey au 33 King street pour faire le plein de produits locaux, et de passer devant la jolie boutique de la fleuriste Eden by Claire.

Ne manquez pas les halles couvertes centrales qui proposent une variété de produits locaux. Y flâner vaut le détour rien que pour découvrir le bâtiment métallique rouge bi-centenaire. On y trouve des fruits et légumes mais aussi des livres, chocolats ou encore des fleurs.

Visiter le musée de Jersey

Installé dans une ancienne maison de négociant du XVIIIème siècle, le musée retrace tout le passé de l’île, aborde ses traditions et ses industries. La visite commence par la reconstitution d’une maison victorienne, propriété d’un riche marchand. On se croirait vraiment plongé dans le quotidien d’une famille au XIXème siècle. D’ailleurs, on se serait bien vu vivre dans cette maison nous 🙂 . Lors de notre passage, le musée proposait une exposition temporaire sur les protestations et les manifestations mondiales et leur retentissement sur l’île. Comptez 1 h 30 de visite pour 12 €/pers.

Où manger à Saint-Hélier ?

À Saint-Hélier, deux adresses à vous recommander :

  • Quayside Bistrot & Grill à l’heure du dîner pour déguster de très bons fruits de mer. Accueil agréable, bons produits dans l’assiette.
  • Locke’s à l’heure du déjeuner ou du goûter pour une salade généreuse, une pâtisserie ou un café. Super ambiance comme on les aime, bons produits locaux dans l’assiette. On recommande ++

Prendre une claque historique au Jersey War Tunnels : notre coup de cœur

C’est l’inattendu de notre escapade à Jersey : apprendre que l’île avait été très tôt occupée par les Allemands. En effet, dès la fin juin 1940 et jusqu’en mai 1945 : soit 5 ans d’occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale. Après que le Gouvernement Britannique ait annoncé qu’il ne manifesterait aucune résistance, les habitants ont eu 48 h pour quitter l’île. Ceux qui ont décidé de rester ont donc connu l’envahisseur et les restrictions. D’ailleurs, de nombreux blockhaus parsèment encore le littoral côtier.

Ne pas manquer le War Tunnels Museum

Et pour tout connaître sur cette période historique de Jersey, foncez au Jersey War Tunnels. Nous sommes ici dans des tunnels creusés par les Allemands, enfin… sous leur direction mais creusé par des prisonniers de guerre. Hôpital militaire pendant la durée de l’occupation, les tunnels étaient également prévus comme solution de repli si l’île était attaquée par les airs. Jamais complètement terminés, nous avons pu ressentir les conditions terribles dans lesquelles les prisonniers ont travaillé, en traversant les parties inachevées. Les lieux ont été conservés en l’état.

Dès l’entrée, nous recevons une identity card, la carte d’identité de l’un des habitants de Jersey ayant eu une histoire (plus ou moins glorieuse) pendant cette période. Le musée est extrêmement bien fait ! À la fois, didactique et immersif, nous y avons passé 2 h passionnantes. Les panneaux pédagogiques sont souvent traduits dans la langue de Molière et retracent avec minutie la vie des habitants pendant l’occupation. Les films et les passages sonores, nous permettent de conclure qu’il s’agit de l’un des musées sur cette période que nous avons le plus aimé. Une visite qui honore notre devoir de mémoire. Comptez 16 € l’entrée.

Si vous êtes de passage à Londres, on vous recommande (dans le même style), les Churchill War Rooms. Ce sont les quartiers souterrains secrets depuis lesquels le Premier Ministre Winston Churchill a mené l’engagement britannique de la seconde guerre mondiale.

Brunch à la ferme chez The Potato Shack

Pour le lieu et pour l’assiette, on vous recommande The Potato Shack. Un café à l’ambiance cocooning qui propose une cuisine issue des produits de leur ferme juste à côté. Nous nous sommes régalées.

Jour 2 • L’ouest de l’île

L’emblème de Jersey : la pointe de la Corbière et son célèbre phare

Pour ce deuxième jour, nous fonçons vers l’ouest. Construit directement sur un éperon rocheux de 450 m, le phare blanc de la Corbière est haut de 19 m.

Théâtre de nombreux naufrages, le « berger des vagues » comme Victor Hugo a pu le nommer fait rayonner son éclairage par temps clair à plus de 33 kilomètres. Fonction première de guider les navires pendant la nuit, le phare est accessible à marée basse. Chemin que nous avons emprunté pour une petite balade. Nous y étions par beau temps et mer calme. L’endroit est également un spot idéal pour observer la mer par vent fort et mer agitée. Et le coucher de soleil y est sublime.

À seulement quelques kilomètres de là, on vous recommande une balade à flanc de falaise avec vue sur la très belle baie de Beauport. Suivre le panneau footpath directement depuis le parking.

St Brelade’s Bay

Belle plage de sable dorée, idéale pour une balade et l’embarras du choix pour vous restaurer. Nous avons testé l’afternoon tea, l’art du copieux goûter à l’hôtel St Brelade’s Bay. Sandwichs, petites pâtisseries, scones avec crème et confiture et la fameuse tasse de Earl Grey. Excellent !

À l’heure du dîner, nous sommes allées à The Beach Club et avons eu la même idée que l’équipe de rugby d’Angleterre en stage sur Jersey lors de notre séjour. Bons échos pour Jersey Crab Shack que nous n’avons pas eu l’occasion de tester.

St Ouen’s Bay

Plus grande baie de Jersey avec ses 8 kilomètres de long, la baie de St Ouen est la paradis des activités nautiques. THE PLACE TO BE pour le surf et le kitesurf. Nous nous sommes baladées à pied le long en longeant les vestiges des bunkers allemands.

Jour 3 • L’est de l’île

Rozel Bay

Très joli port de pêche à seulement quelques mètres à pied de notre hôtel, ne manquez pas la baie de Rozel. The Hungry man est une petite cahute sur le port pour déguster des réputés délicieux burgers (malheureusement fermé lors de notre passage). Et juste à côté, nous avons testé The Rozel Pub & Dining, pour un repas dans un pub traditionnel.

Château Mont Orgueil

Un bond de 800 ans dans l’histoire de Jersey avec la visite du château Mont Orgueil. Une forteresse médiévale du XIIIème siècle qui a su résister au passage du temps et qui s’est modifiée au fil des différents gouverneurs. Moyen de défense de l’île pour contrer les attaques françaises, le château offre une vue sur toute la baie de Gorey et les côtes françaises au large. Comptez 14 €/pers.

Jardin botanique du Manoir de Samarès

Crée en 1920 par un riche philanthrope, le jardin botanique du Manoir de Samarès est une belle visite dans un jardin comme on les aime ;). Jardin potager avec quelques-uns des poiriers les plus anciens de l’île, jardin d’herbes aromatiques, jardin japonais. Nous y avons flâné avec grand plaisir. Comptez 11 €/pers.

Jour 4 • La côte nord-ouest

C’est ce côté de Jersey que nous avons préféré. Les routes côtières sont plus sauvages qu’ailleurs sur l’île.

Plémont Beach et ses grottes magiques

Que vous veniez à marée haute ou à marée basse, ici vous ne verrez pas le même décor. À marée basse, la mer se retire tellement loin qu’elle laisse à découvert des grottes et une superbe plage de sable doré. Accessible par une longue volée de marches, nous avons pris plaisir à découvrir ces grottes marines sous l’eau 2 fois par jour. C’est notre coin coup de cœur à Jersey.

Il vaut mieux surveiller les marées…

Avant d’arriver à Plémont Beach, nous sommes passées par les ruines du château fort de Grosnez. Il ne reste vraiment que quelques pierres mais la vue sur Guernesey est jolie par temps clair.

Grève de Lecq et son sable orangé au soleil

Un peu plus à l’est que Plémont, ne manquez pas la plage de la Grève de Lecq. Répondant aux rayons du soleil, le sable couleur orangé est magnifique.

Devil’s Hole

Littéralement le trou de l’enfer, l’attrait pour le trou formé par les rochers dans lequel s’engouffre la mer est assez faible. Cependant la balade de 20 minutes (en descente) est chouette. Magnifique vue sur la côte et sur Guernesey par temps dégagé.

La Mare Wine Estate, un vignoble à Jersey

Notre séjour se termine par une visite de l’unique vignoble et distillerie de l’île à la Mare Wine Estate. C’est un domaine de 8 hectares organisé autour d’une belle maison en granit du XVIIIème siècle. La visite est guidée dans les chais.

On commence par déguster les 3 couleurs de vins : le Sainte-Marie en blanc, le Perquage en rosé et le Bailiwick en rouge. Ça ne vaut pas nos vins français 😝, mais c’est insolite un vignoble ici sur l’île ! On enchaîne sur la distillerie avec le Jersey Apple Brandy Cream, une liqueur douce que l’on a bu dans un petit verre en chocolat : délicieux. On termine la visite en goûtant au Gin que produit la maison. L’ambiance de la visite (en anglais uniquement) est sympa. Mention spéciale pour l’apple Brandy Cream et le Gin dont nous avons rapporté un flacon à la maison. Comptez 16 €/pers. Pour le déjeuner, nous avons pris place au Vineyard Café avec vue sur les vignes qui entourent le domaine.

Jersey : une île 100 % british, une ambiance campagne anglaise à seulement 20 kilomètres des côtes françaises. Un break insulaire de 4 jours qui nous a offert une parenthèse reposante et ressourçante.

Cette escapade a été réalisée en collaboration avec l’office de tourisme Visit Jersey qui a pris en charge notre transport en ferry, le logement, les repas et activités. Merci à Pascale qui a repéré notre travail dès 2020 et nous a proposé ce break insulaire dès qu’il a été possible de circuler librement sans contraintes sanitaires.

close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: