Monument Valley : immersion dans les décors de Western

Paysage de Monument Valley, US road trip

Monument Valley : entre cowboys et indiens

Après avoir quitté le Grand Canyon, nous pensions avoir vu le plus impressionnant de l’immensité américaine. C’était sans compter sur le Monument Valley Navajo Tribal Park, incontournable de notre road trip dans l’Ouest Américain. Prêts pour une immersion monumentale dans les décors de Western ? Une chose est sûre, John Wayne n’était pas loin…

Monument Valley, une réserve Navajos

Nous quittons Cameron au petit matin pour 2h30 de route et traversons de vastes plaines dont les roches sont de plus en plus rouges : c’est le début de la réserve des indiens Navajos.

Bien inspirées, nous faisons un arrêt dans LE supermarché de Kayenta (dernière ville avant Monument Valley) pour acheter des provisions pour un pique-nique le midi (vrai bon plan!). Quelques miles plus loin, les première roches de Monument Valley apparaissent à l’horizon…

L’entrée dans le parc coûte 20$ (et oui les Navajos sont des petits malins, leur site n’a pas le statut de Parc National, il n’est donc pas compris dans le Pass America The Beautiful). Mais bon, y’a pas à dire, ça vaut le coup ! Arrivées sur le site, on passe au Visitor Center pour récupérer la carte des lieux. Et là, nous découvrons cette vue… la fameuse !

Monument Valley

En piste sur la Valley Drive

Evidemment, les indiens Navajos proposent des balades à cheval dans ce décor sublime. Vu les prix, nous avons opté pour une balade à notre rythme (et gratuite!) dans la réserve en voiture. 

Nous partons à l’assaut de la Valley Drive, piste de 25 km de cailloux et sable rouge. Mieux vaut avoir une bonne voiture un peu surélevée, rodéo assuré ! Comptez au minimum 3h pour la parcourir car on ne peut que rouler au pas.

Monument Valley

Monument ValleyLe paysage est magique. On se croirait dans un Western. L’impression que cowboys et indiens vont surgir de nulle part à dos de cheval. Il ne manque plus que John Wayne ou Lucky Luke : vraiment dépaysant !

Monument Valley

Monument ValleyDes paysages de western

La carte très bien faite propose de s’arrêter sur plusieurs points de vue. En réalité, on s’arrête ou on veut et on va à notre rythme, c’est ça qui est bon ! (Trouvez la voiture, vous aurez une idée de l’immensité du lieu…)

Passage au John Ford Point, nommé ainsi en hommage au réalisateur, mondialement connu pour ses westerns dont « La Chevauchée fantastique », tourné pile à cet endroit. (Cherchez Charlie…)

Monument Valley

C’est l’heure de la pause déjeuner, nous pique-niquons dans la voiture, portes grandes ouvertes sur ce décor… Vous avez dit déjeuner avec vue ?

Monument Valley

La balade continue et on s’arrête très régulièrement pour contempler le paysage et profiter du lieu. Arrêt contemplation au Artist Point : séance photo oblige !

Monument Valley

Ça y est, nous avons fait le tour de la Valley Drive. On imaginait juste voir les 3 cailloux mondialement connus : on a découvert une vallée monumentale. Un lieu incroyable, à ne pas manquer lors d’un road trip aux Etats-Unis !

Monument Valley

Pour loger à Monument Valley, il n’y a pas 50 solutions. Un seul hôtel a le monopole du lieu : The View Hotel. Il porte bien son nom car donne directement sur la vallée et ses 3 pics le tout sans trop dénaturer le paysage. L’hôtel propose également des lodges avec vue incroyable. C’est l’option que nous avons retenue, un peu plus onéreuse mais les lodges sont grands, cosy, tout équipés (terrasse, cuisine, table) et surtout … avec vue !

En fin de journée, nous vivons un moment d’anthologie : le coucher de soleil sur Monument Valley !

Monument Valley
Pour le dîner, l’option restaurant de l’hôtel est plus que bas de gamme : passez votre chemin ! Si vous en avez la possibilité, prévoyez de dîner dans votre lodge.

Le lendemain, réveil aux aurores pour admirer dame nature en spectacle.
Petit-déjeuner « with a view » : EXCEPTIONNEL .

Monument Valley

Monument Valley

Pas de mots pour décrire cet endroit fabuleux.
Soyez prêts à en prendre plein les yeux !

8h30, On the road again, direction => Page et ses environs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: