Façade d'un pub irlandais avec enseigne de Guinness, Dublin, Irlande
Irlande

Visiter Dublin le temps d’un week-end

Dublin, la capitale animée de l’Irlande est une ville festive, universitaire et cosmopolite. Une ville accueillante, à taille humaine que vous pourrez facilement parcourir à pied. L’Irlande, c’est notre pays de coeur. Déjà 4 fois que nous nous y rendons. A chacun de nos passages (ou presque), nous sommes arrivées par l’aéroport de la ville et nous avons donc visité deux fois Dublin : en août et en janvier. Pour bien la découvrir et en profiter, comptez trois jours. Vous nous suivez pour un week-end étonnant à Dublin ?

Où loger à Dublin ?

Si vous venez comme nous passer un long week-end à Dublin, privilégiez de loger dans le centre-ville. Lors de notre premier séjour, nous avions opté pour une chambre au-dessus d’un bar/restaurant : le Kingfisher Townhouse Et pour le second séjour, un hôtel + haut de gamme : le Camden Court Hotel. On vous recommande les deux.

Sentir la chaleur irlandaise vous envahir en buvant une bière à Temple Bar

C’est sans conteste, « the best place » pour s’imprégner de l’ambiance irlandaise et faire ses premiers pas à Dublin. Bières, musique irlandaise et bonne ambiance, le quartier de Temple Bar est le lieu de la capitale qui compte le plus de pubs et de restaurants. C’est un haut lieu festif où vous pouvez pousser n’importe quelle porte et vous laissez transporter. Nous y avons passé quelques chouettes soirées 😉 .

Dans le quartier, prenez le temps de flâner, de jour comme de nuit, pour admirer les fresques murales qui mettent en images, la culture irlandaise.

Enjamber la Liffey par ses multiples ponts et passerelles

La Liffey traverse Dublin d’Ouest en Est. S’il y a une passerelle à ne pas manquer c’est le Ha’Penny Bridge. Construit en 1816, elle a un petit côté rétro que l’on adore avec ses jolis lampadaires et offre une très belle vue sur Dublin.

Retourner sur les bancs de l’université à Trinity College

C’est sans doute, l’un des premiers endroits que vous visiterez, après le pub, en arrivant à Dublin. L’université de Dublin, Trinity College a été fondée en 1592 par Elizabeth I et certains bâtiments datent encore de cette période. Il est très agréable de se balader dans les cours pavées intérieurs et les pelouses et de se mêler aux étudiants.

The Long Room : « THE » bibliothèque

L’un des attraits du Trinity College, c’est bien sa magnifique et grandiose bibliothèque The Long Room, immense galerie de plus de 65 m de long et d’une quinzaine de mètres de haut. On dit d’ailleurs qu’il s’agit d’une des plus belles du monde et on peut vous dire que c’est très très impressionnant. L’ambiance est quasi religieuse autour des 200 000 ouvrages qui y sont conservés.

Le Book of Kells, l’un des plus vieux et précieux manuscrit enluminé au monde est conservé ici. Un ouvrage de 340 feuilles en peau de veau, présenté en 4 volumes écrits en latin vers l’an 800. C’est un livre unique que vous pourrez admirer pour 18€/pers. Le prix comprend également l’accès à la bibliothèque.

En sortant de l’université, vous n’avez qu’à « traverser la route », pour tomber sur le massif bâtiment de la banque d’Irlande.

Se mettre au vert dans les nombreux parcs de la ville

Saint Stephen’s Green, Merrion Square, Phoenix Park, autant de parcs dans lesquels vous pouvez très agréablement flâné et profiter d’un peu de silence dans la capitale.

Et en sortant de Saint Stephen’s Green, arrêtez-vous au Stephen’s Green Shopping Center. A la fois pour l’architecture qui est incroyable mais également, si le coeur vous en dit, pour faire quelques emplettes.

Poster son courrier au coeur de l’Histoire

L’architecture géorgienne et les belles demeures aristocratiques font du quartier autour de O’Connell Street, une belle balade où flâner. D’ailleurs, ne manquez pas de pousser la porte de la General Post Office. La poste centrale est un monument de style néoclassique. C’est dans ce lieu que l’indépendance de l’Irlande fût proclamée. Alors pour l’histoire forte du lieu mais aussi pour son vieux mobilier de télécommunications encore en exploitation, cela vaut le coup d’oeil.

Au coeur du quartier des Liberties

A l’origine, le quartier était compris entre les cathédrales de Saint-Patrick et de Christ Church. Quartier populaire catholique de Dublin, l’un des plus vieux de la ville, nous lui avons trouvé beaucoup de charme. Les deux cathédrales méritent vraiment le coup d’oeil. Payantes toutes les deux, nous n’y sommes pas entrées.

La cathédrale Saint-Patrick a été fondée en 1191, sur le lieu même où Saint-Patrick aurait converti les premiers chrétiens. C’est la plus vaste église d’Irlande. Saint-Patrick, le Saint des Irlandais est célébré chaque année à l’occasion de sa fête. Fête d’abord chrétienne, elle est vite devenue populaire et célébrée de part le monde, comme une ode à l’Irlande et ses traditions (le vert, les trèfles, la bière et la musique).

Dublin Castle

Le château de Dublin est au coeur historique de la ville. Edifice médiéval reconnaissable à ses 2 tours, le château fut le symbole de l’autorité britannique. Nous y sommes seulement passées mais on dit que la visite est intéressante pour accéder à quelques pièces bien restaurées.

Un peu d’art contemporain au IMMA

A chacune de nos escapades et de façon presque systématique, nous visitons le musée d’art moderne ou contemporain de la ville. C’est comme notre petite madeleine à nous. À Dublin, dans le quartier des Liberties, ne manquez pas le Irish Museum of Modern Art (IMMA). Situé dans un ancien hospice royal au décor spectaculaire, la collection permanente est composée de 4000 oeuvres dont quelques belles pièces.

Passion portes !

À l’image de celles que l’on peut aussi croiser à Londres, les Doors of Dublin sont devenues le symbole de la capitale Irlandaise. De jolies portes colorées que l’on croise dans toute la ville et à cela deux explications. Une légende (n’oubliez pas que vous êtes en Irlande au pays du Leprechaun) et la vraie histoire. Selon la légende, ce serait un « stratagème de femme » que de colorer les portes pour que les hommes, alcoolisés à la sortie du pub, puissent reconnaître leur maison.

La vraie histoire, c’est qu’au 18ème siècle, toutes les maisons étaient d’architecture géorgienne, il était alors vraiment difficile pour les habitants de distinguer la leur. Les habitants ont donc commencé à se démarquer en peignant leurs portes d’entrée de différentes couleurs. Que l’on croie à la légende ou à la vraie histoire, Charlotte s’est découvert une passion pour ces belles portes colorées.

Quelques bons plans miam-miam à Dublin

Découvrir Dublin, c’est toucher du doigt l’ambiance irlandaise. Une terre de traditions où se mêlent le mythe et le mystique et où tout est un peu magique. Continuez votre périple avec nos différents road trip !

close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: