Hué, Vietnam
Vietnam

Vietnam : que faire en 2 jours à Hué ?

Nous sommes déjà à la moitié de notre voyage au Vietnam, quand nous posons notre sac pour deux jours dans l’ancienne capitale impériale du Vietnam : Hué.

Gardienne des traditions, c’est ici que nous avons découvert le faste de la vie des empereurs. Ville située au bord de la rivière des parfums, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO grâce à sa citadelle et ses fastueux tombeaux royaux.

Alors, vous nous suivez pour deux jours ?

Découvrir les rues d’Hué

Nous arrivons dans le centre-ville de Hué après un trajet de plus de 570 km, depuis Ninh Binh en bus de nuit. Nous déposons nos bagages au Jade Hôtel dont l’accueil est très attentionné et d’un excellent rapport qualité-prix.

On part à pied découvrir la ville et notamment son grand marché, Dông Ba, l’un des plus animés de la ville parait-il. Encore une fois, comme à Hanoï, nous sommes peu emballées et le mot est faible.

La nourriture est à même le sol, à hauteur des pots d’échappement des scooters, les odeurs sont nauséabondes.

Passez-y uniquement, si vous n’avez pas encore acheté votre chapeau conique ! Hué est réputée pour en être la capitale et vous aurez tout le choix de la terre dans ce marché.

Un immanquable : La cité impériale

Pour 105 000 Dg/pers (4€), vous découvrirez le seul exemple de ville impériale qui existe encore aujourd’hui au Vietnam.

La cité est construite entre 1804 et 1833, par le fondateur de la dynastie des Nguyên, largement inspirée de la cité interdite de Pékin. Sur un périmètre de 10 km, la cité forme un carré presque parfait épousant la rivière des parfums.

A l’origine, il y avait plus de 50 bâtiments. Mais aujourd’hui, il ne reste que trois bâtiments visibles même si près de 60 000 personnes vivent toujours dans la cité.

Les différentes guerres ont énormément détruit l’édifice, notamment les bombardements de 1968. Aujourd’hui, certaines restaurations sont toujours en cours avec l’aide de l’UNESCO, mais on peut déjà regretter le manque de cohérence de certaines d’entre-elles. On vous épargne d’ailleurs, les distributeurs Pepsi installés dans les temples. Quel dommage !

Un conseil, laissez-vous guider par les quelques panneaux présents et profitez-en surtout pour flâner et vous imaginer à la période faste de la cité.

En fin d’après-midi, nous continuons de parcourir les rues d’Hué.

Déménagement à la vietnamienne 😉

A l’heure du dîner, nous sommes au Nina’s Café. Le cadre est agréable tout au bout d’une impasse. La cuisine est locale et les prix défiant toute concurrence. On vous recommande chaudement !

Découvrir les tombeaux impériaux et leurs mausolées

Au Vietnam, il est interdit aux étrangers de conduire, nous optons donc pour une excursion. Il est très facile de les réserver directement dans les hôtels. Sachez par contre, que vous partirez en excursion privée, nous n’avons jamais trouvé une visite en groupe. Au programme de notre journée ? Découverte des tombeaux impériaux et navigation sur la rivière des parfums. Comptez 18€ pour la journée et vous payerez vous-même les entrées dans les monuments, 80 000 Dg/pers (3€) chacun.

« La vraie vie est ailleurs. »

Selon la philosophie bouddhique, la vraie vie, c’est l’existence dans l’au-delà. Selon les croyances vietnamiennes, les morts continuent leur chemin après le trépas avec les mêmes besoins que sur terre. C’est la raison d’être des mausolées impériaux construits le long de la rivière des parfums, en amont de la ville de Hué. Chaque tombeau n’occupe qu’une petite partie d’un grand espace que l’on appelle mausolée, la résidence des empereurs à la campagne.

Tombeau de Tu Duc

Tu Duc est l’empereur ayant eu le plus long règne, 35 ans au total (1848-1883). Son règne fut également le plus sanglant. Il n’hésita pas à faire tuer toute sa famille, sans raison, cinglé le bonhomme !

Il faut monter un escalier imposant pour découvrir le Palais de la Modestie (t’es sûr du nom, Tu Duc ?) qui abritait son bureau et le théâtre impérial. Le tombeau est lui, un peu plus loin sur la gauche, entouré d’un parc agréable à parcourir.

 

Tombeau de Khai Dinh

Edifié de 1920 à 1931 pour Khai Dinh, ce tombeau est un chef d’oeuvre de l’art kitsch. Empereur détesté de son peuple après avoir augmenté de 30% les impôts pour financer cette construction, il meurt avant son achèvement (douce justice ?)

Les différents bâtiments qui composent le mausolée sont plus extravagants les uns que les autres. Il n’y a pas un centimètre de mur qui ne soit pas décoré. Pas forcément du goût de tout le monde, mais pour le coup, on a adoré le délire.

Tombeau de Minh Mang

C’est l’unique tombeau à avoir été édifié après la mort d’un souverain, Minh Mang, second roi de la dynastie Nguyen (1820-1840). Comme le tombeau de Tu Duc, les différents bâtiments sont entourés d’un parc agréable à visiter. Un véritable modèle d’harmonie avec la nature que nous avons eu plaisir à découvrir.

Naviguer sur la rivière des parfums

A l’heure du déjeuner, embarquement à bord, d’un petit bateau à la tête de dragon qui nous est réservé. La rivière des parfums tire son nom des nombreuses plantes et herbes parfumées et médicinales qui poussent le long de ses rives.

La capitaine du bateau, nous prépare un déjeuner traditionnel avec riz, soja et poulet aux légumes. Un vrai régal pendant la navigation vers la pagode Thien Mu.

La pagode Thien Mu

Fondée en 1601, c’est une haute tour octogonale de sept étages. On l’appelle aussi la pagode de la Dame Céleste, même si elle rend hommage à Bouddha. La pause est agréable, notamment dans le très joli jardin de bonsaï.

Nous remontons dans le bateau jusqu’à notre chauffeur. Sur le chemin du retour vers Hué, une pause s’organise dans un magasin qui produit des bâtons d’encens. On se prête au jeu d’essayer de rouler le mélange de poudre et de pâte sur des bâtons de bois.

Nous sommes quand même très loin d’avoir la sagacité et le savoir-faire des Vietnamiennes pour ça ! Fou rire général, quand Charlotte à renversé tous les bâtons en se levant de son tabouret. Pour la peine, j’ai acheté de l’encens pour 10 ans ! 🙂

Nous passons tranquillement la dernière soirée à Hué.

La suite de notre voyage est par là -> Se rendre à Hoi An, en moto avec le Family Riders.

Hué, c’est une plongée dans l’histoire des empereurs et de la culture vietnamienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: