Le Vietnam en 3 semaines
Vietnam

Vietnam : 3 semaines au pays du chapeau conique

Le Vietnam du Nord au Sud en 3 semaines.

Le Vietnam : la Baie d’Along, les chapeaux coniques, les rizières et le Mékong, ça vous parle ? Nous aussi ! C’est avec ces images en tête et un désir d’aventure que nous avons booké notre premier vol long courrier, il y a trois ans en février 2016.

Nous avons organisé ce voyage grâce aux conseils avisés de blogueurs notamment ceux du forum Routard.com mais surtout d’Isabelle Hué, amoureuse du Vietnam depuis de nombreuses années, que ma vie professionnelle m’a permise de rencontrer. C’est elle qui m’a parlé de toute la richesse de ce pays et qui nous a convaincue de nous envoler. Vous pouvez d’ailleurs, lui faire une bise de ma part dans son B&B au cœur du Marais Vernier dans l’Eure, Les Cigognes.

Le Vietnam était donc notre première grande aventure ! D’abord parce que c’était notre premier voyage hors d’Europe mais aussi parce que nous n’étions jamais parties si longtemps.

C’est un récit de 21 jours que nous vous proposons de découvrir dans ce premier article récapitulatif qui vous emmènera avec nous d’Hanoï aux montagnes du Nord, de la Baie de Lan Ha à Tam Coc, de Hué à Hoi An, de Can Tho à Ho Chi Minh Ville. 2 940 km du Nord au Sud du pays, à pied, en train ou bus de nuit, à moto et en bateau. On vous dit tout sur notre itinéraire, les temps de trajets et on vous propose un article par étape pour vous donner tous les détails de cette escapade au bout du monde.

Avant de partir

La période ?

Février, c’est la saison intermédiaire au Vietnam. C’est celle que nous avons choisi pour nous permettre de visiter tout le pays, long de 1 650 km. Nous avons grelotté dans le Nord à cause d’une vague de froid inattendue et historique venant de Chine. Les anciens expliquaient que la dernière fois qu’ils avaient vu la neige, c’était 40 ans plus tôt alors vous imaginez la joie de ceux qui ne l’avaient jamais vue. Dans le centre du pays, nous étions en tee-shirt en journée et supportions en fin de soirée un gilet. Dans le Sud, au bord du Mékong, le maillot de bain et les tenues légères étaient de rigueur.

Le voyage ?

Nous avons voyagé avec Vietnam Airlines en vol direct. Paris/Hanoï à l’aller (11h de vol) et Ho Chi Minh Ville/Paris pour le retour (13h de vol), opéré par Air France. Le billet nous a coûté 906€/pers et nous l’avons acheté six mois avant le départ. A noter que nous sommes parties en février en période du Nouvel An Vietnamien (le Têt). Les prix étaient donc plus élevés. Et puis, pour faire nos princesses, qui n’avaient jamais pris l’avion aussi longtemps, nous avions opté pour un vol direct.

Nous vous conseillons d’arriver la veille de la première journée de voyage. C’est plus confortable pour gérer le décalage horaire et être en pleine forme le lendemain ! NB : Nous sommes arrivées à 7h du matin et avons enchaîné notre première journée à Hanoï. On vous expliquera le choc dans l’article !

Le visa ?

Comme nous vivons à Paris, nous sommes allées directement à l’ambassade du Vietnam, pour les formalités. Comptez à peu près dix jours de délai et 85€ pour un visa à entrée simple d’une durée d’un mois (il était à 60€ en 2016).

Comment circuler ?

Au Vietnam, il est interdit pour les étrangers de conduire une voiture. Nous avons donc opté pour tous les moyens de transports possibles. Le train de nuit pour monter dans le Nord du pays, le bateau pour rejoindre Cat Ba Island, le bus de jour et de nuit, la moto pour le trajet entre Hué et Hoi An, un vol interne à bord d’un coucou pour descendre jusque dans le delta du Mékong. Tout cela se fait très facilement, avec un minimum d’organisation afin d’optimiser son voyage. On vous expliquera ça dans chacun des articles.

Où se loger  ?

Depuis la France, nous avons réservé la plupart de nos logements via agoda.com, réseau beaucoup plus développé que booking.com. Toutes les réservations étaient annulables ou remboursables. Nous avons pu modifier notre parcours au rythme de nos envies et des recommandations des locaux. Nous avons testé tous les types de logements à tous les prix. Auberge de jeunesse, chambre chez l’habitant, hôtel moyenne catégorie, resort ou écolodge. Les logements que nous vous indiquons ci-dessous sont approuvés et recommandés. Gros coup de coeur pour le travail mené par le Tam Coc Garden, un oasis de bonheur au milieu de la baie d’Along terrestre.

Un peu d’Histoire quand même  ?

« Avoir fait le Vietnam », c’est un peu l’unique information que nous avions en tête à propos du pays et de son Histoire. On avait entendu parler de la guerre, de la colonisation française mais quand il s’agissait d’en faire la chronologie, y’avait plus personne ! Alors, encore un grand merci au guide du Routard qui nous a fait passer de touristes incultes à voyageuses averties.

Le Vietnam, c’est 2 000 ans d’Histoire mais moins de 45 ans d’unité politique contemporaine. Le pays a connu la colonisation française à la fin du XIXème siècle pendant plus de cent ans et une indépendance fragile en 1954 après la guerre d’Indochine. Dans les années 60, le pays a été pendant 12 ans, le terrain d’affrontement entre deux blocs et deux visions politiques. Le Nord du pays communiste, pro URSS et le Sud du pays plus libéral, soutenu par les Etats-Unis. La fameuse « guerre du Vietnam » dont l’utilisation du napalm sur les populations civiles a marqué jusqu’à nos jours, l’atrocité de la guerre. On vous parlera du musée des vestiges de la guerre que nous avons visité à Ho Chi Minh Ville, un souvenir indélébile.

Jours 1 & 2 : Hanoï

C’est donc à Hanoï, capitale du Vietnam, que nous avons posé le pied pour la première fois en Asie. Après le choc de notre premier vol long courrier, de l’épaisse couche de pollution, du bruit et de la circulation infernale, nous avons découvert Hanoï. Une ville aux multiples influences, un doux mélange de culture asiatique et européenne entre héritage colonial et modernité. L’aventure pouvait débuter et elle était déjà merveilleuse ! Hanoï a été pendant deux jous, le terrain de nos premiers pas en Asie, de nos premières impressions et expériences culinaires. On vous raconte ici aussi notre première fois dans un Tuk-Tuk et rien que ça, ça vaut l’aventure vietnamienne.  

Une nuit à Hanoï : Hanoï Guest House.

Une nuit en train couchette direction Lao Cai.

Jours 3 à 5 : Sur la route des montagnes du Nord Vietnam

[Hanoï => Lao Cai : 300km – nuit en train]

C’est ici que la beauté du Vietnam s’est révélée et nous a happé. Pendant nos trois jours dans les montagnes du Nord, nous avons vécu des expériences inoubliables. Une randonnée avec deux femmes Hmong dans les rizières en terrasse de Sa Pa ou la célébration du Têt (nouvel-an) avec une famille vietnamienne. Dans cet article, on vous parle du dépassement de soi avec la dernière montée d’une randonnée de plus de 18 km à bout de souffle et aux jambes coupées. D’une chaussure perdue dans la boue ; du « j’ai froid » mais je veux pas acheter de pull mais surtout on vous partage des vues sublimes sur les rizières et les montagnes embrumées.

Deux nuits à Sapa : l’une le soir du Têt au Tavan Ecologic Homestay et l’autre au Cat Cat View Hotel.

Une nuit en train couchette direction Hanoï

Jours 6 & 7 : La Baie de Lan Ha, petite soeur d’Along

[Lao Cai => Cat Ba Island : 400km – nuit en train jusqu’à Hanoï. Matinée de trajet : Bus de Hanoï à Hai Phong / Bateau de Hai Phong à Cat Ba Island]

La baie d’Along, c’est un peu l’in-con-tour-na-ble de tout séjour au Vietnam et donc nous, eh bien nous n’y avons pas été ! Pour fuir le tourisme de masse qui a envahi la ville d’Along, nous avons opté pour la toute aussi jolie Baie de Lan Ha, sa petite sœur jumelle. Nous avons séjourné deux jours sur l’île de Cat Ba et avons rejoint la baie d’Along lors d’une journée paisible en bateau autour des pitons karstiques qui font sa renommée. On vous raconte notre sortie en kayak dans la baie d’Along, la panne de notre voiture électrique et les invités non désirés de nos réveils.

Deux nuits en auberge de jeunesse sur l’île.

Jours 8 à 11 : La magnifique Baie d’Along terrestre à Tam Coc

[Journée en bus pour rejoindre Ninh Binh au départ de Cat Ba Island : 155km]

Trois jours dans la baie d’Along terrestre à Tam Coc et nous ne voulions plus partir. La Slow Life du Vietnam pour leitmotiv de vie. Au programme : balades en bateau vers les grottes de Tam Coc et en vélo dans les rizières, visites de pagode et randonnée en forêt tropicale. On vous raconte notre émerveillement devant un champ d’ananas, le plaisir de lire un conte vietnamien avant de se coucher et pourquoi Charlotte a sorti un couteau pour crever les pneus d’un bus…

Une nuit à Ninh Binh (après une journée de transport en bus) au Thuy Anh Hotel.

Deux nuits magiques au Tam Coc Garden.

Jours 12 & 13 : Hué, la ville impériale

[Ninh Binh => Hué : 570km – 10h en bus de nuit]

C’est déjà la moitié de notre voyage, quand nous posons notre sac pour deux jours dans l’ancienne capitale impériale du Vietnam : Hué. Gardienne des traditions et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est ici que nous avons découvert le faste de la vie des empereurs. Au programme : découverte de la cité impériale, des tombeaux impériaux, des pagodes et balade en bateau sur la rivière des parfums. On vous parle entre-autre des distributeurs de soda dans les temples et de l’art kitsch.

Deux nuits au Jade Hotel.

Jours 14 à 17 : Hoi An, la ville lumière

[Hué => Hoi An : 122km – à moto]

Pépite du centre Vietnam, Hoi An a été notre havre de paix pendant quatre jours. Petite ville au bord de la mer de Chine, elle a su conserver son charme typique, épargnée par les guerres. Surnommée la ville lumière, Hoi An se parcourt à pied ou à vélo, à la lumière des lanternes. On vous raconte notre expérience à moto avec le Family Riders, nos essayages de vêtements sur mesure et notre rencontre insolite avec papy buddha et son talentueux fils photographe de la beauté vietnamienne Réhahn.

Quatre nuits au Thanh Van Hotel.

Jours 18 à 20 : Dans la chaleur du Mékong

[Danang => Can Tho : 1 100km -vol interne]

C’est au cœur du Mékong que nous avons passé les derniers jours de notre voyage, tout au Sud du Vietnam. Grâce aux précieux conseils d’un voyageur rencontré dans les montagnes de Sa Pa, nous avons rencontré Anh Dao, pharmacienne à la retraite, mordue de culture française. Avec elle, nous avons poussé pour la première fois la porte d’un bouiboui de rue pour dîner. Nous avons parlé du communisme et de la liberté d’expression au Vietnam. On vous raconte l’aventure de Charlotte montée sur une moto taxi déjà complète. On vous parle aussi du Mékong, poubelle géante de l’Asie du Sud-Est, des marchés flottants au lever du jour et de ma brûlure au deuxième degré (pas cool).

Une nuit à Can Tho au Thanh Dat Resort.

Une nuit au Mekong Riverside.

Jour 21 : La bouillonnante Ho Chi Minh Ville

[Cai Be => Ho Chi Minh Ville : 120km – 2h de bus]

Ho Chi Minh Ville (HCMV) plus communément nommé Saigon, est une mégalopole à l’image du développement des villes d’Asie : énorme et bruyante.

Celle qui devait être « juste » une étape pour reprendre notre vol retour, nous en a appris énormément sur l’Histoire du Vietnam et indéniablement sur les nombreuses guerres dont elle a été sujette. La paix toute relative entre le Nord et le Sud du pays est palpable et les rancœurs encore nombreuses.

On vous raconte comment on a pris une claque avec l’Histoire en poussant la porte du musée des vestiges de la guerre où rien ne nous a été épargné. Comment nous avons réussi à trouver l’unique crêperie bretonne du pays ! On vous parle aussi du blues de quitter le pays du chapeau conique…

Une nuit au Duc Vuong Hotel.

 

3 ans après notre voyage, le Vietnam est toujours gravé en nous.

Il était un rêve, celui de découvrir le continent asiatique mais aussi de sortir de notre zone de confort, de se confronter à une autre culture que la nôtre.

Il nous a bousculé, fait douter, a remis en question notre pensée et notre façon de consommer.

Notre premier voyage en Asie reste encore aujourd’hui, celui qui nous a profondément ouvert au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: