Hoi An, Vietnam
Vietnam

Vietnam : flâner à Hoi An pendant 4 jours

Flâner à Hoi An pendant 4 jours.

Pépite du centre Vietnam, Hoi An a été notre havre de paix pendant quatre jours. Petite ville au bord de la mer de Chine, elle a su conserver son charme typique, miraculeusement épargnée par les guerres, ce qui lui a d’ailleurs valu l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. Suivez-nous, le nez en l’air dans les ruelles du centre-ville, en mode farniente à la plage et à bicyclette dans la campagne. 

Arriver et se loger à Hoi An

C’est en fin d’après-midi après notre road-trip à moto entre Hué et Hoi An que nous posons nos bagages au Thanh Van Hotel. Un hôtel construit autour d’un patio avec piscine intérieure. Un excellent rapport qualité-prix à 5 min à pied de l’hyper centre de la ville. On vous le recommande chaudement.

Visiter Hoi An

Version nuit

Lors de notre première soirée sur place, nous avons découvert Hoi An à la lumière des lanternes et lampions qui illuminent les devantures des petites boutiques. Quel charme envoûtant ! Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme la ville lumière. On passera d’ailleurs toutes nos soirées dehors à flâner dans ses jolies ruelles et en profiter pour rapporter quelques lampions dans notre intérieur parisien. 

Nous avons également eu la chance d’être présente à Hoi An au moment de la fête de la vieille ville. Entre le 14ème et le 16ème jour de chaque mois lunaire, la ville renouvelle une tradition antique. La lumière provenant d’une alimentation électrique doit s’éteindre au profit d’un éclairage à la lanterne ou à la bougie.

Devant les entrées des maisons et des boutiques sont dressées des petites tables d’offrandes. Les habitants en signe de sagesse sont invités à allumer des bâtons d’encens et des bougies.

Nous avons pu participer à ce moment de recueillement en déposant sur l’eau, une bougie allumée dans une coque en papier. Sur le moment, nous étions ravies mais après réflexion, on a ajouté un peu plus de pollution dans l’eau …

Version jour

Honnêtement, nous avons visité Hoi An, le nez en l’air, sans carte, sans savoir où aller et quoi voir et nous avons été conquises ! On peut admirer plusieurs très belles demeures dans le centre historique que l’on parcourt à pied, car les voitures y sont interdites.

C’est aussi un excellent moyen de parcourir les très nombreuses boutiques d’artisanat d’art. Coup de coeur pour Metiseko, une boutique de créateurs de vêtements que nous avons dévalisé.

Se confectionner des vêtements sur-mesure

Hoi An est une ville réputée pour la confection de vêtements sur-mesure. Les prix sont intéressants, la qualité est bonne et les délais sont rapides. On vous conseille de vous rendre chez Rubin. Vous serez accueilli par une équipe aux petits soins, vous choisirez les coupes sur un catalogue et le tissu sur des échantillons.

On a tellement adoré se payer le luxe de se faire faire des vêtements sur-mesure que nous sommes venues 2 fois ! Pour vous donner une idée du prix, nous avons fait faire un tailleur (pantalon et veste), une chemise et une combinaison pour Charlotte ; une chemise, une veste longue et une robe pour moi. Le tout pour 150€ (essayages et retouches comprises).

A bicyclette

Envie d’un peu de farniente ? Nous avons consacré une journée à la découverte de la campagne environnante à vélo, pour être libre et plus mobile. Prévoyez 1€/pers pour la journée de location et vous trouverez des loueurs un peu partout dans le centre-ville (il y en avait un juste à côté de notre hôtel). 

Nous passons la matinée à la plage de Cura Dai, la plus belle plage de sable du coin. Et elle était très propre, ce qui n’est pas forcément une habitude des plages vietnamiennes. Il ne faisait pas assez chaud pour se baigner (en février), mais la farniente sur le sable était très agréable !

Vous trouverez des petits restaurants tout le long de la plage. Chez Mama Ly, le poisson grillé était au top !

Nous consacrons notre après-midi à une balade, toujours à vélo dans la campagne autour de la ville. Un vrai moment de détente et de découverte. Pour l’anecdote, nous étions très intriguées par des palmiers poussant dans l’eau. On avait jamais vu ça ! Eh bien, cela s’appelle des « Coconut Water » ! Ne me remerciez pas pour l’information 🙂

Où manger à Hoi An ?

On garde toujours le meilleur pour la fin (faim?) la gastronomie. Depuis le début de notre voyage, nous sommes conquises par la gastronomie vietnamienne, à la fois diététique, variée et tellement succulente.

Gros coup de coeur, pour notre premier dîner en ville au Bale Well. Ce restaurant populaire, rempli de locaux, sert un menu unique copieux et délicieux. Ici, pas de carte, les plats sont servis directement sur la table. Un souvenir gustatif certain.

Pour un déjeuner ou un dîner sur le pouce, vous irez chez Banh Mi Phong déguster un Banh Mi (sandwich vietnamien). Il y a toujours la queue, soyez donc patient, c’est la preuve que c’est le meilleur de la ville !

Dîner chez Papy Bouddha

C’est à Sapa, l’une des premières étapes de notre voyage au Vietnam, qu’un voyageur, nous a parlé du personnage incontournable de toute visite à Hoi An : Papy Bouddha.

Papy Bouddha, il tient le plus grand glacier du Vietnam au bon lait de Normandie. Comment, c’est possible ? Eh bien, il est Normand 🙂

Un personnage haut en couleur souriant et accueillant chez qui nous avons eu grand plaisir à dîner. Il semblerait que son restaurant soit depuis notre visite fermé, mais vous pouvez toujours le contacter si vous êtes de passage sur Hoi An via son Facebook.

Réhahn, le français qui capte l’âme des Vietnamiens

C’est en découvrant ses photos sur le mur du restaurant de papy Bouddha (Réhahn est son fils) que nous avons eu un vrai coup de coeur artistique pour Réhahn. Ses photographies sont magiques et empreintes d’une intense émotion. Quel travail de capter à la perfection l’âme des habitants de ce magnifique pays !

Son travail nous a tellement émues, que nous avons rapporté quelques portraits dans nos bagages. Réhahn expose ses photographies dans sa galerie à Hoi An et vous pouvez découvrir son travail sur son site Internet.

© Réhahn Photography

Hoi An invite à la détente et au repos. Profitez-en comme nous pour prendre le temps de vivre. La suite de notre voyage est par là -> 3 jours dans la chaleur du delta du Mékong.

Hoi An où la ville qui s’illumine à la lumière des lampions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: