Tam Coc, Vietnam
Vietnam

Vietnam : Tam Coc ou le paradis de la Baie d’Along terrestre

Passer trois jours dans la magnifique Baie d’Along terrestre à Tam Coc.

Après Hanoï, Sapa dans le Nord du Vietnam et l’île de Cat Ba, la suite de notre voyage se poursuit vers le centre du pays. A Ninh Binh et Tam Coc, nous venons admirer les formations karstiques (les mêmes que celles de la baie d’Along) se dressant au milieu des rizières. C’est ce qu’on nomme la baie d’Along terrestre. Avant de vous parler de l’énorme coup de coeur que nous avons eu pour cette région, on doit vous raconter l’épopée de notre arrivée (et ce n’est pas peu dire !).

Tam Coc, baie d'Along terrestre, Vietnam

Le cauchemar d’un voyage en car

Question : comment un banal trajet en car de 155 km peut-il virer à une scène de pillage ? Vous avez 10 h pour y répondre… !

Eléments de contexte :

C’est l’histoire d’un car qui quitte Haiphong direction Ninh Binh. On somnole un peu puis très rapidement d’autres passagers, tous des voyageurs étrangers, commencent à s’agiter. L’une des passagères avait activé son GPS et venait de se rendre compte que le car allait dans la direction opposée. Tanh, l’homme dans le car chargé de contrôler les billets et de nous surveiller (visiblement) explique que c’est tout à fait la bonne route…

Vers 12h, soit l’horaire d’arrivée initialement prévue, nous sommes à Along, à 50 km au Nord du lieu de départ. Le car s’arrête pour récupérer d’autres passagers… A 14h30, nous repassons devant notre point de départ.

La galère continue…

Le chauffeur décide d’emprunter les routes secondaires, mais peine à dépasser les 30 km/h sur les routes de campagne complètement défoncées. Il ne manquait plus qu’il s’endorme et que le car fasse un énorme écart pour que plusieurs mecs costaux décident de sortir le chauffeur. Tout le monde est excédé, fatigué et stressé.

ENFIN, à 19h30, nous arrivons à Ninh Binh mais… le car ne s’y arrête pas. Il rejoint le village de Tam Coc en pleine campagne et s’arrête devant un hôtel. Certaines personnes descendent du car et le personnel de l’hôtel commence à sortir tous les bagages de la soute. C’est alors que Charlotte bondit en voyant son sac-à-dos être emporté. Certains passagers excédés abandonnent en décidant de loger dans cet hôtel. Nous refusons avec d’autres de quitter le car et exigeons le retour à Ninh Binh.

Eviter la prison

Au loin, les lumières de Ninh Binh se rapprochent quand le chauffeur et Tanh arrêtent le car, coupent le moteur, sortent en courant et disparaissent… Le temps de réagir et nous sommes seules dans le car. C’est alors que la colère, la peur, la fatigue accumulées sur la journée, se transforment en accès de violence. Certains sièges sont arrachés et jetés par des voyageurs en colère en dehors du car. Il est pillé et vandalisé.

J’ai le temps de réagir en enlevant des mains de Charlotte, l’Opinel avec lequel elle commençait à vouloir crever les pneus du car avec plusieurs acolytes. J’ai pris les sacs, j’ai hurlé à Charlotte de me suivre et nous avons détalé. Je crois n’avoir jamais eu aussi peur d’avoir à faire à la police. La pensée même de devoir justifier nos actes dans ce pays communiste m’a angoissé. On abandonne nos potes de galère et on hèle un taxi.

Si on vous raconte ça, c’est que c’est aussi ça un voyage ! Nous ne pouvons pas tout maitriser. Au Vietnam où la liberté de pensée et d’expression sont entravées, voire inexistantes, il nous a fallu faire preuve de sang froid et d’énormément de recul. Sur le moment, la situation nous a bouleversé, aujourd’hui c’est une histoire de plus à vous raconter 😀 .

Se remettre de ses émotions dans un havre de paix

Détendues après une bonne nuit et, après une rapide balade dans les rues de Ninh Binh (sans grand intérêt) nous déposons nos bagages dans un des magnifiques bungalows du Tam Coc Garden.

Le paradis a un nom : Tam Coc Garden

Si le paradis existe sur terre, il est ici, en plein coeur de la baie d’Along terrestre. L’accueil est souriant par une équipe attentive et francophone. Si lors de votre voyage au Vietnam, il y a un luxe à vous offrir, c’est bien celui de loger dans ce resort authentique et naturel au milieu des rizières. Huit petites maisons sont proposées avec terrasse privée, vue rizières ou pitons karstiques. Un moment d’exception, dans un cadre unique. Quiétude et harmonie au programme de votre séjour dans un décor somptueux.

Découvrir les grottes

Le voyageur vient découvrir la baie d’Along terrestre pour une balade en bateau dans les grottes de Tam Coc (l’entrée est en plein coeur du centre-ville). Pour le coup, nous avions bien lu que le lieu était extrêmement touristique. Ce qui était le cas, avec plusieurs dizaines de bateaux attendant d’embarquer des passagers les uns derrière les autres.Tam Coc, baie d'Along terrestre, VietnamOn vous conseille de faire comme nous, de rejoindre l’embarcadère Ninh Coc. Il est à quelques minutes à pieds du Tam Coc Garden, votre futur logement 🙂 . Vous montez à bord d’une barque pour une balade de plus d’1h30 entre les pains de sucres dans ce sublime paysage. C’est tout aussi magnifique avec les touristes en moins.

Oui, cette femme rame avec ses pieds en textotant ! Qu’est-ce qu’on a ri !

Sur l’heure du déjeuner, après avoir emprunté des vélos au Tam Coc Garden pour rejoindre le centre-ville, une pause s’impose dans un petit bouiboui. A en juger par la photo, je me suis régalée, c’était délicieux !

Nous profitons du calme des lieux et d’un peu de la slow life pour une longue balade en vélo autour des rizières et des pitons karstiques. Le charme opère, nous sommes conquises. 

A l’inverse des rizières du Nord Vietnam qui étaient au repos, ici, c’est la saison pour piquer le riz donc il y a beaucoup d’ouvriers dans les champs.

En fin d’après-midi, coucher de soleil sur la terrasse du bungalow devant les rizières : quel bonheur d’être là !

Nous dînons local mais très élaboré au restaurant de l’hôtel. A notre retour dans la chambre, une moustiquaire a été installée au-dessus du lit et un conte vietnamien, traduit en français, déposé sur le lit. Cette attention rend le moment encore plus magique qu’il ne l’était déjà.

Découvrir Hang Mùa

C’est ici, qu’après 450 marches bien raides sur le pain de sucre, vous admirez l’une des plus belles vues de la baie d’Along terrestre. Prévoyez 100 000 Dg/pers l’entrée (4 €) puis de la force dans vos mollets mais le spectacle en vaut largement la peine.

Déjeuner à l’entrée du village de Tam Coc, au Bamboo Restaurant et après-midi détente dans la piscine de Tam Coc Garden. Et si on décidait de tout quitter et de rester ici ?

Randonner dans le parc national de Cuc Phuong

Que voir à proximité de Tam Coc ? On nous avait recommandé le parc national de Cuc Phuong. Comme les voyageurs ne peuvent conduire au Vietnam, c’est un chauffeur en voiture privée qui nous a accompagné pour environ 80€ la journée pour deux. Au sein du parc, nous visitons le centre pour la protection des primates menacés et le centre pour la protection des tortues. C’est ici que deux associations recueillent les animaux issus du braconnage et travaillent à la protection des espèces. L’idée, c’est de très vite pouvoir les sortir des cages pour une réhabilitation à la vie sauvage.

Bienvenue à Jurassic Park

Sans rire, plus la voiture s’enfonçait dans la forêt et plus nous y étions. Au coeur du parc, c’est le point de départ d’une randonnée balisée. 

Cette randonnée est géniale, en plein coeur de la nature, presque seules au monde. Comptez 3-4h de marche et ça grimpe avec plus de 500 marches ! Prévoyez de l’eau et des mollets en acier 🙂 

Déjeuner sur le pouce dans le parc avant de reprendre la route en milieu d’après-midi. Le chemin du retour est passionnant car nous passons au travers de plusieurs villages et roulons le long d’énormes champs d’ananas. Curieuses, le chauffeur s’arrête et nous explique les méthodes de cultivation de ce fruit emblématique du pays. On découvre avec étonnement que l’ananas pousse au sol et qu’il est le fruit d’une plante. Faut pas grand chose pour nous émerveiller !

En fin d’après-midi, c’est le départ de Ninh Binh pour rejoindre Hué en car de nuit. C’est parti pour plus de 10h de sleeping bus.

La suite de notre voyage est par ici -> la ville impériale d’Hué

Tam Coc a été notre oasis de paix. On peut même vous confier qu’on a failli y rester pour TOUJOURS. S’il y a bien un lieu au Vietnam à ne pas manquer, c’est bien la baie d’Along terrestre.

2 Comments

  • BOITELLE

    Chère Charlotte, Chère Marie – Catherine,

    Je suis enchantée d’avoir partagé votre voyage dans la baie de L’An Ha, petite soeur d’Along….via Manette.
     » documentaire » très intéressant. J’en espère d’autres bientôt.
    Je vous embrasse.
    E. BOITELLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: