Etats-Unis,  Rocheuses américaines

Les États-Unis en van : 3 semaines de road trip dans les rocheuses

Un rêve éveillé de 3 semaines, c’est ce que nous avons vécu à l’été 2023 en réalisant un road trip dans les rocheuses américaines. 17 jours dans un van aménagé, plus de 1800 miles parcourus au travers de 4 états américains : le Colorado, le Dakota du sud, le Wyoming et l’Utah.

Quatrième fois sur le sol américain, après l’ouest américain, la Californie en hiver et le nouvel an à New-York, ce voyage est né d’une envie folle de grands espaces. Et autant vous le dire, c’était le cas et c’était grandiose ! De Denver au Mont Rushmore, du parc du Yellowstone à Arches, 10 étapes, 4 États, 3000 km, 8 parcs nationaux… Voici le premier article récapitulatif de nos 3 semaines aux États-Unis en van ! On vous dit tout sur notre itinéraire et on vous propose un article par étape pour vous donner tous les détails de ce fabuleux voyage.

L’expérience van aux États-Unis

Après une semaine dans un van aménagé en Andalousie il y a quelques années, il nous tardait de renouveler l’expérience. Et quoi de mieux que de le faire, au pays de l’immensité, où porter sa maison sur son dos est une philosophie de vie et une façon de voyager très habituelle. Les routes sont larges, les espaces immenses et les parcs naturels exceptionnels ! Et les États-Unis sont van / camping car compatibles car il est très facile de se stationner en pleine nature pour la nuit. Nous vous recommandons de télécharger l’application iOverlander qui vous permet de repérer les meilleurs spots pour la nuit grâce aux commentaires des utilisateurs.

L’Aventure avec un grand A

C’est ce que nous cherchions en optant pour un voyage en van. Une aventure à deux, en toute autonomie avec la possibilité d’être libre de nos envies. L’expérience van se vit à 2 ou à 4, en couple, en famille ou entre amis et elle se vit à fond ! C’est quand même incroyable de conduire tout en sachant qu’on a la possibilité de prendre une bière fraîche dans le frigo (pour le passager) ou d’aller faire une sieste dans son lit (toujours pour le passager). Vous avez compris l’idée. 🙂

Le bonheur de cuisiner n’importe où, n’importe quand !

Voyager en van aux Etats-Unis c’est aussi pouvoir cuisiner et donc manger sainement. Nous ne voulions pas être dépendantes de la fast food, du gras et du sel qui composent la majorité de la cuisine américaine. C’était un sacré bonheur de prendre le temps de cuisiner et de manger dans des décors grandioses ! Imaginez manger des pancakes à la banane pour le petit-déjeuner, des salades composées ou plats mijotés maison au milieu d’un parc naturel. Ça n’a vraiment pas de prix !

Le bonheur mais…

Liberté et autonomie riment aussi parfois avec quelques contraintes. Faire le ménage, le rangement, la vaisselle, c’est aussi une certaine idée des vacances qui peut vite peser. Il faut évidemment y penser, vous êtes dans un petit espace, donc tout doit être propre et rangé à sa place. À 2 ou à 4, la promiscuité et l’absence d’intimité peuvent vous réserver quelques surprises. Enfin, vous conduisez un véhicule au gabarit plus imposant qu’une voiture. Il faut donc adapter votre conduite, vos distances de sécurité et se garer sur des parkings adaptés. Les douches bivouac à l’arrière du van restent un sacré souvenir de notre voyage.

Pour cette seconde expérience, nous avons opté pour le confort d’un van du modèle Solis de chez Winnebago avec coin salle de bain (toilettes chimiques et douche avec eau chaude), chauffage stationnaire, panneaux solaires pour l’électricité à bord. Nous avons réservé notre van chez Indie Campers que nous ne recommandons pas ! Mauvais entretien du véhicule, SAV à la peine… Passez votre chemin !

On casse sa tirelire $

Et oui, un voyage aux États-Unis en van cela représente un coût certain. Location du van, location du matériel de cuisine, l’option barbecue, le linge de lit, les assurances. Pour nos 17 jours de location, le van nous a coûté 3700 € soit 218 € / nuit. On y ajoute, le vol international, l’essence, les courses alimentaires, les entrées dans les parcs… Et le voyage de 3 semaines nous aura coûté 3800 € / pers. Le prix à payer pour une totale liberté ! Ceci dit, les USA ne coûtent pas forcément moins chers en réservant des logements et louant une voiture. 🙂

Restez connectés !

Accessoire indispensable lors d’un voyage en van aux Etats-Unis : un boîter internet ! Compliqué aujourd’hui de voyager sans, notamment pour se repérer et pour nos itinéraires GPS. On vous recommande donc de réserver un mini routeur wifi que vous pouvez commander depuis la France et qui vous sera livré avant le départ. Hyper facile ! Nous avons choisi la borne Sim Usa au prix de 79 € pour un mois de location. Ils proposent également de mettre à votre disposition des cartes sim américaines. Il suffit juste de la glisser dans votre téléphone et le tour est joué pour avoir la 4G.

3 semaines aux États-Unis en van, notre itinéraire

Une journée à Denver, capitale du Colorado

Première étape de notre road trip, on commence en ville à Denver. Après notre vol international de 10 h depuis Paris, nous arrivons dans la capitale de l’État du Colorado, une ville moderne hyper charmante. Nous vous parlerons de notre visite guidée du Colorado State Capitole, siège du gouvernement de l’État et de la visite du Denver Art Muséum aux superbes collections d’art amérindien, gros coup de cœur ! Nuit au Curtis, récupération du van et en route Simone !

Une journée au Rocky Mountain National Park

Premier parc national de notre séjour à seulement 1h de route de Denver, on commence fort au Rocky Mountain. Entre lacs de montagne et pics enneigés, magnifique matinée découverte en voiture avant de se dégourdir les jambes en randonnée. Coup de cœur pour ce parc national des Montagnes Rocheuses. Le ton est donné !

L’étonnant Badlands National Park

On quitte le Colorado en passant la frontière du Wyoming pour une incursion dans l’État du Dakota du sud. Les miles défilent au compteur pendant plusieurs heures direction les Badlands, un parc fascinant mêlant paysages de prairies et de canyons érodés. C’est fût le lieu de nos premières rencontres avec les bisons et chiens de prairie. Et le souvenir d’une nuit mémorable dans le van juste à la sortie sud du parc.

Découvrir le mythique Mont Rushmore

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été fascinée par l’idée de voir « en vrai » le Mont Rushmore. Et ne me demandez pas pourquoi car je ne m’en souviens plus vraiment. En tout cas, c’est un peu beaucoup la raison de notre road trip dans ce coin des États-Unis. Après une route merveilleuse depuis les Badlands, je me pince pour y croire quand nous remontons la grande allée vers le Mont. Face à nous, le visage gravé dans la roche de quatre Présidents des États-Unis : George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln.

L’après-midi, changement de décor à Deadwood, la mythique ville à l’esprit de l’Ouest ! Lors de notre passage, il y avait un festival de vieilles voitures. Ambiance ville de western garantie !

4 jours magiques au Yellowstone National Park

LA seconde raison de notre road trip : découvrir le premier et le plus célèbre parc des États-Unis, le Yellowstone. Si comme moi, vous êtes un adepte des films catastrophes, vous savez que le Yellowstone est une véritable cocote minute où tout commence (et où tout se termine en cas d’apocalypse). Célèbre pour ses phénomènes de géothermie, le parc recense deux tiers des geysers de la planète. Parc situé au nord ouest du Wymoning de la superficie de la Corse, nous avons passé quatre jours à l’arpenter/explorer (en long, en large et en travers) à la recherche des grands mammifères du parc.

4 jours au Grand Teton National Park

Parc frontalier au sud du Yellowstone, le Grand Teton est le coup de cœur de notre séjour. Aussi grandiose que le Yellowstone mais sans la foule, son décor est spectaculaire. Paysages montagneux, lacs alpins, forêts denses… Quatre jours magiques en pleine nature qui se sont terminés en beauté avec une soirée rodéo dans la petite ville de Jackson.

Antelope Island, l’île sur le lac salé

On quitte les grands parcs du Wyoming pour descendre vers l’Utah. On fait un arrêt d’une journée sur Antelope Island, île située en plein milieu du Grand Lac Salé pour observer les oiseaux. Et le lendemain, stop d’une demie-journée à Salt Lake City pour visiter le Capitole de l’Utah.

Se sentir toutes petites à Arches National Park

Troisième raison de notre road trip : réparer une frustration. Lors de notre première fois dans l’ouest américain, il avait manqué 2 ou 3 jours pour aller jusqu’au parc d’Arches que Charlotte rêvait de visiter. Frustration réparée en passant deux jours dans l’un des parcs les plus spectaculaires de l’Etat qui compte la plus grande concentration d’arches de grès. La chaleur peut être écrasante ! Ne rigolez pas lors de votre départ en randonnée et prévoyez le double d’eau pour chaque personne.

Suivre Thelma & Louise à Canyonlands

L’érosion de la roche rouge prend ici tous types de forme : arches, ponts, aiguilles, cratères… Canyonlands, c’est un condensé du plus beau des parcs de l’ouest américain. Une route touristique de 19 kilomètres mène à plusieurs points de vue à couper le souffle. De quoi s’offrir un très léger aperçu des 1 365 km2 du parc. C’est d’ailleurs dans ce parc que Thelma & Louise font le grand saut dans la scène mythique de la fin du film.

Une dernière claque au Colorado National Monument

Dernière journée aux Etats-Unis. Sur la route direction Denver, dernier arrêt « wow » au Colorado National Monument. Encore un parc magnifique qui offre une vue imprenable sur la Colorado River Valley. Il se traverse facilement d’un bout à l’autre avec des spots tous plus beaux les uns que les autres pour profiter de la vue.

Que dire pour conclure un si beau périple ? Ce voyage en van dans les Rocheuses était grandiose ! Il nous tarde que d’une chose, revivre l’expérience van dans les paysages de l’immensité des Etats-Unis.

Cet article contient des liens sponsorisés.

Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: