Charlotte et Marie-Catherine dans le désert d'Agafay au Maroc
À propos de nous

Récits d’escapades : 5 ans de blogging et après ?

C’est en juin 2017, à la terrasse d’un café avec vue sur le lac de Côme que nous avons décidé de nous lancer dans la grande aventure du blogging en créant Récits d’escapades. Tout est parti de notre famille et de nos amis qui nous demandaient régulièrement nos bons plans : « Vous êtes allées à Rome ? », « Vous auriez des bonnes adresses dans le Morbihan ? ». Car oui, cela faisait déjà quelques années que nous étions tombées dans la marmite, celle de l’addiction aux voyages. Et pour organiser nos escapades, nous avions un réflexe, consulter les blogs de voyage. La réflexion a mûri « et finalement pourquoi pas nous ? ». Récits d’escapades était né !

Juin 2017 / Juin 2022, le blog fête déjà ses 5 ans ! 🎂 C’est donc un article un peu spécial que l’on vous propose aujourd’hui. On y dresse le bilan de notre double vie de blogueuses voyage. On parle beaucoup de nous, de Récits d’escapades, de l’évolution de nos voyages, de nos engagements et de la suite de notre aventure. Bref, c’est l’heure de faire le point et de nous raconter (un peu).

Lac de Côme, Italie

Récits d’escapades, le blog : une aventure à deux !

Petit rappel pour les nouveaux qui nous lisent. Nous sommes Marie-Catherine et Charlotte, une Bretonne et une Ch’ti. Couple à la vie depuis plus de 10 ans, nous nous sommes rencontrées lors de nos études en école de communication à Lille. Et c’est ensemble que nous avons réalisé notre premier voyage à Londres en 2013. Nous avons quitté le Nord pour poursuivre nos études à Paris où nous vivons depuis. Nous exerçons toutes les deux un métier orienté communication. Charlotte est directrice de la communication dans un laboratoire pharmaceutique et Marie-Catherine est collaboratrice d’élus en collectivité territoriale. Deux jobs très prenants mais qui nous permettent d’avoir nos week-ends et de nombreuses semaines de congés pour voyager.

Avec Récits d’escapades, nous avons des rôles complémentaires bien définis. La plume, celle qui rédige (presque) tous les articles de blog, c’est moi : Marie-Catherine. Je gère aussi les relations avec nos partenaires et une partie de nos réseaux sociaux. L’œil artistique et technique c’est Charlotte. Elle a créé le blog et c’est elle qui se cache derrière l’appareil photo, les montages vidéos et autres contenus visuels pour Instagram par exemple. Nous décidons de tout à deux : nos destinations de voyage, notre ligne éditoriale, nos partenariats, le contenu que nous partageons…

À gauche Marie-Catherine, à droite Charlotte. Un vrai travail d’équipe !

Selfie d'amoureuses au coeur du Cirque de Mafate, La Réunion

Bloguer, une double vie (bien remplie !)

Récits d’escapades c’est un blog mais aussi une présence sur les réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Linkedin et une chaîne Youtube. Ce sont donc des journées mais surtout des nuits bien remplies. Concrètement, nous y consacrons la quasi-totalité de notre temps libre, le soir et le week-end. Oui, le blogging est un vrai job polyvalent et transversal qui révèle beaucoup de compétences : savoir photographier, écrire et raconter, créer, administrer un site internet et analyser ses résultats, animer une communauté sur les réseaux sociaux, monter des vidéos… Cela demande créativité, rigueur, organisation et professionnalisme. Nous sommes devenues des créatrices de contenus !

D’un loisir à une passion qui se professionnalise

À nos débuts en 2017, le blog était un simple loisir. Nous y passions moins de temps. Puis nous y avons pris goût, jusqu’à ce que cela devienne un réel double job ! Au fil des années (et des escapades), nous avons perfectionné nos contenus sur le blog et sur les réseaux sociaux jusqu’à devenir un blog professionnel dans son esthétique mais également dans ses écrits. Charlotte s’est formée à la photo, moi à l’administration d’un blog. Nous veillons au choix des mots pour favoriser le référencement naturel, travaillons au grain et à l’optimisation du format de chaque photo. Et surtout, nous avons un calendrier éditorial précis permettant de publier avec régularité un article tous les dimanches à 10 h. (Si vous ne les recevez pas encore, inscrivez-vous à notre newsletter). Oui, un blog c’est du boulot et c’est pro !

L’ouverture aux partenariats

En 2019, nous avons participé au salon des blogueurs de voyage à Lille. Une vraie rampe de lancement qui nous a ouvert les portes de nos premiers partenariats avec des offices de tourisme. La région Dents du midi en Suisse et l’île d’Oléron ont ouvert la voie. Depuis lors, nous en réalisons régulièrement. Notre manière de travailler est claire : les partenaires nous font venir pour découvrir leur région ou activité et en échange nous parlons d’eux en toute transparence sur le blog, nous les valorisons sur nos réseaux et/ou nous leur vendons des photos.

Notre credo : garder notre liberté éditoriale et toujours privilégier la qualité de notre contenu. Nous nous impliquons autant dans les contenus que nous écrivons que nous soyons invitées ou que nous voyageons par nous-même.

Marie-Catherine de dos devant le lac de Saint-Cassien, Réserve Biologique de Fondurane, Provence

Influencer oui, mais rester soi-même !

Nous recevons quasiment tous les jours des propositions pour valoriser des boissons énergisantes, des vêtements et accessoires ou pour intégrer des liens sponsorisés de services ou de produits que nous n’avons jamais utilisés. Notre parti pris est simple : nous valorisons uniquement ce que nous avons réellement testé et qui en accord avec nos valeurs. Chaque partenariat que nous signons doit nous correspondre. C’est ça l’intégrité de l’influence. À chaque article que nous rédigeons, nous avons pris l’habitude de mentionner s’il s’inscrit dans le cadre d’un partenariat ou lorsque nous avons intégré des liens rémunérés. Cette transparence nous semble indispensable.

La limite des réseaux sociaux

Depuis le lancement du blog, nous avons fait grandir notre communauté. Instagram a beaucoup évolué depuis notre inscription. Quand Charlotte passe une heure à : choisir la photo – évaluer si elle s’intégrera bien dans notre feed, la retoucher, écrire le texte d’accompagnement, choisir les bons hashtags pour enfin la poster – et qu’elle est cachée à nos abonnés par l’algorithme d’Instagram au profit de la vidéo d’une influenceuse qui commercialise l’eau de son bain… On peut rapidement se décourager et se perdre dans la course au like et au nombre de vues. Il nous semble important d’être présentes sur les réseaux sociaux car c’est aussi notre vitrine mais nous avons pris la décision d’y consacrer moins de temps et de nous mettre moins la pression.

Marie-Catherine de dos entre Thira et Oia sur la caldeira, Santorin, les Cyclades, Grèce

Voyager c’est bien. Voyager responsable c’est encore mieux !

Les voyages c’est une ouverture au monde, des rencontres et aussi parfois des prises de consciences. Depuis notre première escapade ensemble, nos voyages ont grandement évolué en accord avec nos valeurs.

Marie-Catherine et Cathy de Kaanas Travel de dos qui marche sur un chemin de terre, Jerico, Colombie

Veiller au respect des droits humains

Nous sommes de plus en plus exigeantes dans le choix de nos destinations sur un principe humaniste clair : le respect des droits humains avec un regard appuyé sur la condition des femmes, les droits LGBT+, la liberté de la presse et d’expression ainsi que le régime politique en place. Nous avons conscience de l’énorme pouvoir que nous avons en tant que voyageuses, et encore plus depuis que nous sommes blogueuses.

Actuellement, nous ne découvrirons pas la beauté de l’Egypte tant que des sentences à la peine de mort seront prononcées sans procès et après torture des prévenus ; ni les Maldives qui autorise la consommation d’alcool aux touristes mais lapide une femme en cas de grossesse après un viol ; ni l’Arabie saoudite où les relations homosexuelles sont passibles de peine de mort.

Tout n’est jamais tout blanc ou tout noir et heureusement les mentalités et les lois évoluent (l’actualité américaine récente exceptée) ! Nos choix ne sont et ne seront pas tous parfaits mais nous sommes vigilantes. Pour nous renseigner sur toutes ces questions, nous passons du temps sur le site des Nations Unies et d’Amnesty International.

Chloé, petite fille qui nous regarde, Madagascar

Avoir conscience de son empreinte

Il y a 5 ans au lancement du blog, nous avions toutes les deux une empreinte carbone aérienne quasi nulle. Aucunes n’étant issues d’une famille de grands voyageurs. Depuis, nous avons conscience de notre bilan carbone important et tentons de le réduire en limitant les très courts séjours et en compensant par nos écogestes au quotidien. Nous ne sommes pas exemplaires mais nous prenons notre part.

Oiseau bleu et orange dans le parc Tsavo West Kenya

Voyager nature, c’est aussi être confrontées de plein fouet aux ravages du réchauffement climatique. Ça a été le cas en observant les glaciers dans les terres polaires arctiques au Svalbard, en y découvrant du plastique sur les plages loin de toutes activités humaines ou lors de nos échanges avec des experts en biodiversité au Costa Rica. Mais pas besoin d’aller si loin puisque même sur l’île d’Oléron, le recul des dunes nous confronte à l’impact de l’Homme sur la nature.

Grâce à notre activité de blogueuses voyage nous avons la chance de pouvoir être témoins de ces changements. Nous allons continuer de les mettre en lumière pour sensibiliser et tenter d’apporter notre pierre à l’édifice et faire évoluer (et vite!) les pratiques.

Marie-Catherine de dos contemplant le glacier de la Baie des Souris, Spitzberg

Soutenir les communautés locales

Autre engagement qui nous tient à cœur en voyage : travailler avec des guides locaux. À Madagascar, c’est Didi qui nous a préparé le séjour et accompagné. Au Kenya, nous avons fait appel à l’expertise d’Eric. En Colombie, Cathy nous a concocté des activités en immersion chez l’habitant. C’est un choix important que de faire travailler les locaux en lien avec la population. C’est aussi une réelle chance de rencontrer ces femmes et ces hommes formidables très souvent partis de rien, entrepreneurs et engagés pour défendre leurs valeurs et leur culture.

Des expériences humaines dont on s’imprègne, qui nous chamboulent et nous transforment. Le voyage qui fait grandir !

Et cet engagement commence chez nous, en France ! Nous veillons toujours à dénicher des adresses autour d’une cuisine locale et de saison, à loger dans des structures indépendantes, à valoriser le savoir-faire de nos artisans et à découvrir la richesse de notre culture et notre patrimoine. C’est là tout le sens que nous donnons à Récits d’escapades.

Marie-Catherine et Seraphin dans le vignoble Le Rosier d'Angélique, Gers

Récits d’escapades, c’est parti pour 5 ans de plus ?

Eh bien oui ! On vous l’annonce tout de suite, l’aventure continue ! Et pour ça, nous sommes ravies de vous annoncer que Récits d’escapades est maintenant officiellement une microentreprise. Le programme à venir ?

  1. Continuer de voyager selon nos envies en poursuivant nos engagements responsables et de sens.
  2. Recentrer notre temps sur la création de contenu toujours plus qualitatif pour le blog.
  3. Poursuivre et intensifier les partenariats avec les offices de tourisme pour découvrir et valoriser nos territoires.
  4. Professionnaliser notre démarche en adéquation avec les principes que nous avons évoqués juste au-dessus.

Nous avons également la volonté de donner encore plus de sens à nos voyages et à notre blog. La réflexion est en cours. Alors « stay tuned » comme on dit car il y a des chances qu’on vous annonce de nouveaux projets dans les mois à venir…

Charlotte observant le panorama magique de la Baie de Monacobreen, Svalbard

5 ans de blog, c’est 5 ans d’une passion dévorante, des hauts et des bas évidemment mais toujours autant de bonheur de partager le récit de nos escapades en France, en Europe et au bout du monde ! À vous tous qui êtes toujours plus nombreux à nous lire : un grand merci 😀 !

Marie-Catherine de dos dans le désert d'Agafay
close
Nos articles directement dans votre boîte mail 📩

8 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: